11 Mai 2018

Algérie: Sonatrach-Total - Création d'une société mixte pour la réalisation d'un projet de pétrochimie

Alger — Une société mixte sera créée entre la compagnie nationale des hydrocarbures Sonatrach et le groupe français Total pour la réalisation, le développement et l'exploitation d'un complexe de déshydrogénation du propane et de production du polypropylène (PDH-PP).

Un mémorandum d'entente a ainsi été signé, vendredi à Alger, entre les P-dg, respectivement, de Sonatrach et du groupe Total, MM. Abdelmoumen Ould Kaddour et Patrick Pouyanne.

D'une capacité de production de 550.000 tonnes/an de polypropylène, en utilisant une charge de 650.000 tonnes/an de propane issu des installations de séparations de GPL d'Arzew, ce projet pétrochimique comprendra une usine de déshydrogénation de propane (PDH), une unité de production de polypropylène et une unité logistique à la pointe de la technologie, a indiqué le directeur exécutif du Business développement et marketing auprès de Sonatrach, Toufik Hakkar.

La structure de partenariat dans ce projet est de 51% pour Sonatrach et de 49% pour Total.

Premier projet de polypropylène en Algérie

Il s'agit du premier projet de polypropylène en Algérie et du deuxième projet de pétrochimie après le CP 1k réalisé dans les années 1970.

D'un investissement de l'ordre de 1,5 milliard de dollars pour les deux partenaires, qui lanceront les études d'ingénierie de détails au courant du deuxième semestre 2018, ce projet sera financé à hauteur de 30% en capitaux propres et de 70% en emprunt bancaire, a précisé M. Hakkar qui a avancé qu'en parallèle de la création d'une société mixte dédiée à ce projet, "nous commencerons une période de la recherche d'un financement très important".

Le projet, dont le lancement des travaux est prévu dans un an, permettra d'assurer une couverture totale des besoins du pays en polypropylène, qui est actuellement importé, ainsi que la création d'emplois directs avec 6.000 personnes en phase de construction et 600 personnes en phase d'exploitation commerciale.

Rien qu'en 2017, pas moins de 78.000 tonnes de ce produit ont été importées par l'Algérie pour un montant de plus de 100 millions de dollars.

Les besoins de l'Algérie en polypropylène sur la période 2018-2023 seront de 500.000 tonnes pour un montant estimé à plus de 650 millions de dollars.

Abordant la compétitivité commerciale de ce projet, M. Hakkak a indiqué qu'il sera "idéal" pour atteindre les marchés-cibles en l'occurrence l'Afrique du Nord, l'Europe et la Turquie.

Il a, à ce titre, rappelé que les marchés européens et turcs sont les importateurs "nets structurels" de ce produit.

Pour sa part, M. Ould Kaddour a indiqué que ce projet s'inscrit dans la stratégie de Sonatrach dans le développement de la pétrochimie, notamment en ce qui concerne la transformation des matières premières en Algérie, et ce, pour mieux valoriser les produits par rapport à leurs exportations à l'état brut, d'une part, et la création d'emplois, d'une autre part.

De son côté, M. Pouyanne a souligné que ce projet s'inscrivait dans la stratégie du groupe Total dans la pétrochimie, qui consiste à développer ses activités à partir de matières premières bénéficiant d'un avantage de compétitivité, notamment issues du gaz, afin de tirer parti de la croissance de la demande mondiale en plastique.

Il représente également, a-t-il soutenu, l'opportunité de renforcer la coopération avec Sonatrach en investissant conjointement dans l'aval, et ce, au-delà des relations de longue date que ce groupe français et Sonatrach entretiennent ensemble en amont dans l'exploration-production.

A ce propos, le premier responsable du groupe Total a fait savoir que les deux parties, outre la pétrochimie, devraient également lancer des partenariats dans d'autres domaines qui seront dévoilés incessamment.

Pour rappel, le polypropylène est utilisé dans différents domaines comme le textile, le film et emballage, l'industrie automobile et navale, hydraulique bâtiment, l'industrie des transports ainsi que dans le domaine pharmaceutique.

Algérie

RND - Ouyahia décide de radier le sénateur élu à Tipasa pour son implication dans une affaire de corruption

Le secrétaire général du parti du Rassemblement national démocratique (RND), Ahmed Ouyahia a… Plus »

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.