14 Mai 2018

Madagascar: Chissano, Lamamra, Bathily - Echec de la médiation internationale

Si Ramtane Lamamra de l'Union africaine, Abdoulay Bathily des nations Unies et Koen Vervaeke de l'Union européenne sont déjà partis après quelques jours de médiation à Madagascar, Joachim Chissano de la SADC a choisi de rester jusqu'à mercredi.

Les trois médiateurs ont quitté le pays sans avoir parlé du résultat de leurs actions devant la presse. D'après nos sources, ils n'ont pas réussi à imposer à Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina, leur solution à la crise actuelle.

FFKM et CFM. La question qui se pose est de savoir pourquoi Joachim Chissano a choisi de rester alors que les 73 députés de l'opposition et les deux anciens présidents ne veulent plus de son ingérence dans l'affaire malgacho-malgache.

Ces derniers n'acceptent que la médiation du FFKM et du CFM. Ces deux entités purement malgaches poursuivent leurs efforts jusqu'à ce qu'une solution à la malgache soit trouvée entre les partis antagonistes.

Les quatre chefs d'église exercent une autorité morale sur le processus, tandis que le CFM, un organe institué par la Constitution, s'occupe des aspects techniques de la médiation.

Madagascar

Une élection présidentielle très ouverte

Ils seront plus d'une vingtaine mercredi à avoir déposé leur dossier au greffe de la HCC. Cette… Plus »

Copyright © 2018 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.