14 Mai 2018

Cameroun: TIC - Implication féminine encouragée

Une causerie organisée ce 9 mai à Douala, à l'occasion de la Journée internationale des jeunes filles dans les Tic.

Architecte de réseaux informatiques. Développeur d'applications. Information Security Analyst. Cloud Services Specialist. Ils sont nombreux, les nouveaux métiers liés aux Techniques de l'Information et de la Communication (Tic) que pourraient embrasser les jeunes, et notamment les jeunes filles.

Les perspectives professionnelles de cet univers en expansion ont été présentées à une quarantaine d'entre elles, étudiantes pour l'essentiel, lors d'une causerie organisée ce 9 mai à Douala par le Gicam, à travers sa commission Economie numérique, et Orange Cameroun. Le tout en présence d'un responsable de l'Union internationale des Télécommunications (Uit, agence des Nations unies).

La rencontre se situait dans le cadre de la Journée internationale des jeunes filles dans les Tic, que l'Iut a instituée en 2011, et qui est célébrée chaque 4e jeudi du mois d'avril. Un des buts poursuivis étant d'autonomiser les femmes et les filles grâce aux Tic.

Serge Valéry Zongo, de l'Uit, expliquera que dans le cadre de cet objectif, plus de neuf mille événements ont déjà été organisés de par le monde, impliquant quelque 300. 000 filles.

Diverses raisons de s'engager dans ce domaine ont été présentées aux participantes : le besoin mondial en professionnels qualifiés dans les Tic s'élève aujourd'hui à plus de deux millions d'individus ; la connaissance du numérique est nécessaire pour postuler à quasiment tous les emplois désormais, etc.

Mais il a fallu en plus, pour les organisateurs de la causerie, balayer de « fausses idées » comme celle qui veut que les Tic soient « perçues comme difficiles »... Si de jeunes garçons peuvent s'y frotter, alors les filles le peuvent aussi. Nadine Kamwa, ingénieure polytechnicienne et aujourd'hui employée d'Orange Cameroun a raconté son parcours.

Et deux étudiantes ont présenté leur évolution dans le monde Tic : les filières qu'elles suivent à l'université, leur participation à des programmes comme App for Girls qu'organise la Coalition digitale, etc. Afin que les autres participantes voient que c'est possible.

Cameroun

Stéphane Mbia - Les premiers mots du Camerounais à Toulouse

6 ans après son départ de Marseille, Stéphane Mbia revient en France. L'international camerounais… Plus »

Copyright © 2018 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.