15 Mai 2018

Afrique du Sud: Inquiétude et interrogations après l'attaque d'une mosquée

Photo: Wikipedia
La grande mosquée de Durban, en RSA

En Afrique du Sud, un engin explosif a été découvert dimanche soir 13 mai dans une mosquée, au nord de Durban, qui avait été la cible d'une attaque au couteau la semaine dernière.

Une personne a été tuée et deux autres ont été blessées. C'est la deuxième fois en quelques jours que ce lieu de culte est pris pour cible. La police semble pourtant écarter la thèse d'une attaque terroriste.

Dimanche, peu avant la prière du soir, des fidèles de la mosquée de Verulam découvrent un engin suspect dissimulé sous une chaise et relié à un téléphone portable. Alertée, la police évacue aussitôt le bâtiment et désamorce l'engin qui s'avère être une bombe artisanale.

La découverte provoque la consternation. Quelques jours plus tôt, trois hommes portant des armes à feu et des couteaux ont pénétré dans ce même lieu de culte. Ils ont tué l'imam et gravement blessé deux personnes, avant de mettre le feu au bâtiment et de s'enfuir.

La semaine dernière, un responsable de la communauté musulmane dans le pays affirmait que la communauté chiite sud-africaine est victime, depuis plusieurs mois, d'une « campagne de haine » dans des mosquées. Dimanche soir, la police semblait toutefois écarter la thèse terroriste.

L'attaque de jeudi dernier, inédite selon la police, a suscité une vague d'indignation dans ce pays qui compte 1,5 % de musulmans parmi ses 53 millions d'habitants.

Afrique du Sud

«Plus grand, plus audacieux et plus inclusif» Kumi Naidoo présente sa vision pour le mouvement des droits humains

Le premier secrétaire général sud-africain de l'histoire d'Amnesty présente sa vision pour… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.