15 Mai 2018

Mali: Kati Koko - 150 millions pour la nouvelle mosquée

La cérémonie d'inauguration de l'édifice religieux était présidée, ce vendredi 11 mai 2018, par le Chef de Cabinet du ministre des Affaires religieuses et du Culte, M. Amadou Oumar Diakité.

« Le rêve est devenu réalité, une année après le début des travaux », s'est réjoui le représentant du Chef de village, M. Makan Koné, après avoir félicité la commission d'organisation pour sa probité et son sens du devoir au service du bien-être collectif.

« L'idée de remplacer la vielle mosquée par un nouvel édifice a véritablement pris forme, le 20 juillet 2010, par l'ouverture d'un compte à la BDM de Kati avec 2 millions de FCFA », a rappelé le gestionnaire de la caisse créée pour la circonstance, M. Diokolo Koné.

« Depuis, plus rien, malgré les nombreuses sollicitations auprès des bailleurs de fonds étrangers, notamment arabes », se souvient-il.

Aussi, les fidèles musulmans ont-ils décidé de débuter la construction de la nouvelle mosquée avec le fonds disponible, soit 6,5 millions de FCFA dans le compte BDM.

Les travaux proprement dits ont ainsi débuté le 6 mars 2017, avec les 6,5 millions de FCFA, comme indiqué ci-dessus, a noté M. Koné.

Après 17 mois de travail sur ledit chantier, le nouvel édifice religieux (R+1) est fini pour un coût total estimé à 150 millions de FCFA, entièrement financés sur fonds propres des fidèles musulmans de Kati et de Bamako, a-t-il précisé.

« C'est un bel édifice qui témoigne de la qualité du travail et de l'engagement des fidèles pour se doter, par leurs propres moyens, d'un espace de prière à hauteur de souhait », a salué, pour sa part, le Chef de Cabinet du ministre des Affaires religieuses et du Culte.

Mali

Concertations régionales sur fond de tension au pays

Les concertations sur la réforme territoriale qui devaient se terminer ce jeudi, se sont tenues dans un climat de… Plus »

Copyright © 2018 Les Echos. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.