15 Mai 2018

Ile Maurice: Réforme du système de pension - Le ciblage abandonné ?

Deux ans se sont écoulés depuis que Pravind Jugnauth a annoncé l'institution d'un High Level Committee sur les implications d'une réforme du système de retraite. Cela, afin de se préparer au défi d'une population vieillissante. Mais «les discussions sont toujours au stade de réflexion. Il n'y a rien de concret jusqu'ici», avance une source au ministère de la Sécurité sociale.

Le gouvernement ne serait en présence d'aucun rapport officiel qui préconise l'extension de l'âge de la retraite, ni l'instauration d'un système de ciblage. Le gouvernement aurait-il alors abandonné l'idée de procéder à une réforme du système de retraite ? Une déclaration du ministre de la Sécurité sociale, Étienne Sinatambou, est attendue au Parlement, ce mardi, à ce sujet. Il devrait annoncer qu'il n'y a pas de projet de réforme du système de retraite. Du moins, pas dans l'immédiat.

Le High Level Committee, comprenant principalement des techniciens des Finances, de la Sécurité sociale, du privé et des syndicats, s'est réuni à quatre reprises. Les deux dernières réunions se sont déroulées en janvier de cette année, lors desquelles plusieurs propositions de ciblage ont été faites en vue de réduire les dépenses publiques :

Un paiement progressif de la pension de vieillesse à partir de 60 ans jusqu'à l'âge de la retraite légale à 65 ans ;

Une pension graduée à ceux âgés de plus de 60 ans qui sont toujours des salariés ;

Une pension complète pour ceux âgés de plus de 60 ans qui sont au chômage ;

Ramener la pension de vieillesse à 55 ans pour ceux qui travaillent dans le secteur de la construction ;

La pension universelle obligatoire aux personnes ayant atteint l'âge légal de la retraite de 65 ans ;

Les bénéficiaires âgés de 60 ans, dont les revenus mensuels sont inférieurs au seuil de l'impôt (Rs 23 000) obtiennent une pension complète.

Maurice compte environ 209 000 pensionnaires, représentant 15 % de la population. La Sécurité sociale demeure, d'ailleurs, l'un des ministères les plus budgétivores, avec Rs 21,2 milliards en 2017. D'ici 2058, selon les estimations, 30 % de la population auront plus de 60 ans. Soit près d'un tiers des habitants.

Compte tenu de l'enjeu économique, cette réforme de la pension est fortement suggérée par les institutions financières internationales, comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Au niveau du Bureau du Premier ministre et au ministère des Finances, en pleine préparation du Budget 2018-2019, on laisse entendre que cette mesure ne devrait pas figurer dans les discours budgétaires. Selon nos recoupements, la proposition de réforme hautement sensible aurait été abandonnée à deux ans des élections générales.

L'affaire de ciblage se rappelle aux mauvais souvenirs de Pravind Jugnauth. Cette mesure «impopulaire» instaurée en 2004, et surtout sa mise en place par ce dernier, aura été, selon plusieurs observateurs, un des facteurs ayant contribué à la défaite de l'alliance MSM-MMM, l'année suivante.

En 2016, cependant, Pravind Jugnauth reviendra à la charge en s'interrogeant sur le bien-fondé du système des pensions. Concernant la Basic Retirement Pension, ceux qui touchaient Rs 100 000-Rs 200 000 par mois touchent également la pension de vieillesse de Rs 5 000.

Ile Maurice

Commission drogue - Une dizaine de policiers mutés

Les noms de ces policiers ont été cités dans le rapport Lam Shang Leen sur la drogue. Près… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.