16 Mai 2018

Sénégal: Campagne agricole - Fatick occupe la première place dans la production de mil et d'arachide (DRDR)

Fatick — La région de Fatick a, au terme de la campagne agricole 2017-2018, récolté plus de mil et d'arachides que les autres régions, occupant ainsi la première place au niveau national dans ces deux spéculations, a annoncé, mardi, du directeur régional du développement rurale (DRDR), Mamadou Badiane.

"En effet les résultats définitifs de l'évaluation de la campagne 2017-2018 de la Direction de l'analyse, de la prévision et des statistiques agricoles du ministère de l'Agriculture et de l'Equipement rural (DAPSA) ont montré que pour le mil et l'arachide la région de Fatick occupe la première place en terme de quantité récoltée", a déclaré M. Badiane dans un entretien accordé à la presse sur le bilan de la campagne agricole 2017-2018.

"Pour le mil, a-t-il indiqué, la région est à 189,690 tonnes pour 178.790 hectares cultivés et pour l'arachide on est à 230 104 tonnes contre 144 000 tonnes l'année dernière".

"Donc, s'est-il réjoui, ces résultats obtenus nous placent logiquement en première place du peloton au niveau national".

Le DRDR a expliqué que ces productions records obtenues sont causées par "un ensemble d'efforts conjugués de l'Etat avec la bonne pluviométrie enregistrée dans la région".

"On a eu un hivernage bon qui s'est installé de façon précoce, une bonne et excellente répartition dans l'espace et dans le temps et Dieu nous a préservé d'un arrêt précoce de la pluviométrie en fin de campagne", a-t-il expliqué.

"D'autre part, a-t-il ajouté, l'Etat a fait des efforts dans le cadre de la subvention des intrants et matériels agricoles, dans le cadre du renforcement de la formation, dans le cadre de la maîtrise de l'eau, de l'appui conseils, et en matière d'anticipation pour permettre aux acteurs de travailler dans de bonnes conditions".

Il a précisé aussi que "si on prend la production céréalière totale obtenue dans le cadre de la campagne 2017-2018 dans la région, on voit que le taux de couverture des besoins céréaliers est à 112% pour une population actuelle estimée en 2018 à 841 294 habitants et ça c'est rassurant".

En outre, Mamadou Badiane a rappelé que la région de Fatick avait comme appui à la campagne d'avant "3.935 tonnes d'arachide, 200 tonnes de maïs, 75 tonnes de sorgho, 30 tonnes de sésame, 360 tonnes de niébé, 200 tonnes d'engrais d'arachide, 75 tonnes engrais maïs, 360 tonnes engrais mil et 30 tonnes d'urée".

"Nous avions aussi reçu en matériels agricoles légers des semoirs, de houes sine et houes occidentales", a-t-il ajouté.

Tirant le bilan de la campagne de commercialisation 2017-2018, M. Badiane a indiqué que la région a, en terme de poids collecté, enregistré "une hausse considérable".

"L'année dernière, a-t-il indiqué, on était, à la fin de la campagne 2016-2017, à 8.207 tonnes de graines d'huilerie et semences collectées mais pour cette campagne 2017-2018, à la même période on est à 13.800 tonnes dont 10.600 tonnes pour les graines destinées à l'huilerie et 3200 tonnes pour les semences certifiées et écrémées".

Sénégal

Des professeurs pour l'intégration du codage informatique dans l'enseignement

Des professeurs de mathématiques qui servent dans des collèges et lycée de Thiès plaident… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.