16 Mai 2018

Sénégal: Promotion de la tolérance, du dialogue interculturel - Les modalités du Prix de l'Oci pour les médias finalisées

L'Organisation de la coopération islamique (Oci) vient de finaliser les critères et modalités du Prix international dédié aux médias. D'après, Dr Youssef Bin Ahmed Al Othaimeen, secrétaire général de l'Oci, ce prix est décerné aux médias et professionnels qui se sont distingués dans la promotion de la tolérance, de l'harmonie et du dialogue interculturel.

Le secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique (Oci), Dr Youssef Bin Ahmed al Othaimeen, a annoncé le lancement du Prix international dédié aux médias et aux professionnels des médias les plus méritants, dont les critères et modalités ont été finalisés, le lundi 14 mai à Dakar par le Comité ad hoc chargé du suivi du lancement du prix.

« C'est au cours de la 11ème session de la Conférence islamique des ministres de l'Information, tenue à Djeddah en décembre 2016, qu'une résolution a été, en effet, adoptée visant à créer un prix international pour honorer les médias et les hommes des médias qui se distinguent dans la promotion de la tolérance, de l'harmonie et du dialogue interculturel », a-t-il rappelé.

Le comité ad hoc chargé du suivi du lancement du Prix international, a expliqué M. Othaimeen, a tenu trois réunions successives afin de finaliser les conditions et les procédures d'attribution du Prix, dont la dernière s'est tenue à Dakar, le 14 mai et au cours de laquelle les critères et modalités du Prix ont été finalisés.

« Nous espérons que le lancement effectif du Prix aura lieu très prochainement avec le soutien des Etats membres et des institutions de l'Organisation », a fait savoir le secrétaire général de l'Organisation de la coopération islamique.

Dans le domaine culturel, Dr Youssef Bin Ahmed al Othaimeen a indiqué qu'ils ont continué à suivre de près les résultats des 9ème et 10ème sessions qui ont pris des décisions importantes pour faire de la culture une passerelle permettant de mettre à niveau les outils de la coopération entre les Etats.

« L'Organisation de la coopération islamique a pris de son côté des mesures concrètes, en invitant les institutions spécialisées à lancer un plan d'actions pour l'exécution de la stratégie culturelle dans le monde musulman et son actualisation périodique afin d'en garantir la mise en œuvre dans sa nouvelle version dûment revisitée et amendée dans un souci d'une plus grande efficacité », a-t-il informé. Non sans rappeler au monde musulman, la nécessité de protéger et de promouvoir leur riche patrimoine culturel.

A Dakar, le secrétaire général de l'Oci a fait part des nouveaux programmes et projets lancés par l'organisation tels que la Semaine culturelle de l'Organisation de la coopération islamique pour l'accès aux jeunes musulmans dans le monde musulman et au sein des communautés musulmanes dans ceux non musulmans.

Le secrétaire général de l'Oci n'a pas manqué pas de saluer les efforts du président de la République Macky Sall pour faire évoluer les activités du Comité permanent, dont la plus récente et louable initiative aura été la mise en place d'un Bureau national de coordination pour le Comiac dans un siège séparé et la nomination de l'ambassadeur Cheikhou Omar Seck en qualité de directeur de ce Bureau.

M. Seck supervise les travaux du Comiac et s'occupe de deux dossiers vitaux que sont les Médias et la Culture, deux domaines qui revêtent indéniablement une importance primordiale pour les Etats membres et les peuples de la Oummah islamique.

Sénégal

Des professeurs pour l'intégration du codage informatique dans l'enseignement

Des professeurs de mathématiques qui servent dans des collèges et lycée de Thiès plaident… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.