16 Mai 2018

Kenya: L'Eglise anglicane kényane condamnée pour avoir accusé des prêtres à tort

La somme n'est pas très élevée, mais la condamnation a une portée symbolique. L'église anglicane du Kenya a été condamnée à 2 000 dollars d'amende pour avoir désobéi à la justice. L'institution aurait dû réintégrer trois prêtres qu'elle avait accusé à tort d'homosexualité. Une affaire qui défraie la chronique depuis quatre ans au Kenya.

« Nos décisions ne sont pas de simples suggestions ou de la décoration », a tonné le juge Nzioki Makau mardi 15 mai. Le Tribunal du travail a condamné l'Eglise anglicane pour avoir désobéi à la justice. En effet fin 2016, l'institution avait déjà été condamnée à réintégrer trois prêtres accusés à tort d'homosexualité et à leur verser des dommages et intérêts. Un verdict jamais appliqué.

L'affaire date de 2014 lorsque, dans le diocèse du Mont Kenya West, trois religieux se retrouvent accusés de relations homosexuelles. Un acte puni de 14 ans de prison dans le droit kényan. Un tribunal mis en place par le diocèse les reconnaît coupables et les suspend. Mais les trois hommes ne se laissent pas faire et portent plainte.

Les juges leur donnent raison. Selon les magistrats, les accusations de l'Eglise étaient non fondées et illégales. Sauf que l'institution ne se plie pas au verdict, d'où un nouveau procès.

A la barre, l'un des trois prêtres, l'archidiacre John Gachau, a accusé l'évêque de complot. Monseigneur Joseph Kagunda l'aurait considéré comme un rival depuis qu'il s'était présenté à une élection contre lui. « L'évêque a fabriqué ces allégations pour ternir ma réputation et ma dignité », a déclaré John Gachau.

Une affaire qui ne surprend pas Neelah Ghoshal, de Human Rights Watch. Elle explique que l'homosexualité est souvent utilisée comme un outil politique. Selon la chercheuse, « le Kenya offre un contexte propice puisque les homosexuels sont stigmatisés et punis par la loi ».

Kenya

NetDragon habilite l'industrie de l'éducation en Afrique avec une technologie de pointe

Une délégation de dix membres comprenant l'équipe de direction de NetDragon Websoft Inc.… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.