16 Mai 2018

Algérie: Journée de l'Etudiant - Suivre la voie de ceux qui ont quitté les bancs de l'école pour rejoindre les rangs de l'ALN

Le Directeur général de la sûreté nationale (DGSN), le général-major, Abdelghani Hamel a affirmé, mercredi à Alger, que la célébration du 62e anniversaire de la journée de l'étudiant constituait une occasion pour tirer les leçons et suivre la voie de ceux qui ont choisi de quitter les bancs de l'école le 19 mai 1956 pour rejoindre les rangs de l'Armée de libération nationale (ALN).

Dans un message adressé aux participants au "forum de la sûreté nationale" consacré à la célébration de la journée de l'étudiant, le général-major Hamel a indiqué que "ces dates historiques nous permettent de nous remémorer les qualités de ceux qui ont protégé le pays dans les moments les plus difficiles et de tirer les leçons pour être les dignes dépositaires du legs de nos prédécesseurs".

Porteuse de plusieurs significations, la journée du 19 mai 1956 "marque le parcours de ces jeunes qui ont quitté tôt les bancs de l'école et choisi de conforter la Révolution par leurs idées et leurs sacrifices, convaincus que l'affirmation de l'identité exigeait la liberté du pays", a-t-il ajouté, soutenant que "nous devons aujourd'hui suivre leurs pas pour concrétiser la vision prospective du président de la République, Abdelaziz Bouteflika qui oeuvre pour davantage de prospérité pour le pays".

Déclenchée par toutes les composantes de la société, tous âges et niveaux sociaux confondus, la Guerre de libération demeurera une référence pour les peuples épris de liberté", a ajouté le général-major Hamel.

Dans le cadre de la célébration de cette journée par la DGSN, une communication a été présentée par Lazhar Beddida, professeur à l'université d'Alger qui a évoqué le rôle des étudiants et des intellectuels avant et après le déclenchement de la révolution du 1er novembre.

Le professeur d'histoire a indiqué que les étudiants algériens étaient présents sur tous les fronts durant la Guerre de libération nationale, et constituaient le centre d'intérêt des autorités coloniales qui visaient à en faire un moyen de placer la société algérienne sous leur emprise.

Le communiqué du 19 mai 1956 à travers lequel les étudiants algériens ont annoncé avoir abandonné les bancs de l'école "se veut un compte-rendu exhaustif de la réalité de la Révolution et l'expression claire de leur engagement à y adhérer", a-t-il fait remarquer.

Avant cette date, les intellectuels s'acquittaient d'un rôle important dans la prise de conscience de la société, a poursuivi M. Beddida, rappelant leur appel à l'adresse des étudiants algériens pour refuser la conscription d'Algériens dans l'armée française durant la première guerre mondiale (1914-1918), de par leur rôle dans la formation d'organisations estudiantines pour défendre les droits des étudiants algériens. Ils comptent également une contribution dans l'encadrement des manifestations du 8 mai 1945, a-t-il ajouté.

Outre leur rôle dans la création du Parti du peuple algérien (PPA), les étudiants algériens ont défendu le pays et avaient créé durant les années 40 "l'union des étudiants maghrébins", a-t-il précisé, rappelant que ces mêmes étudiants étaient devenus par la suite les dirigeants de la Révolution, à l'instar de Mohamed Lamine Debaghine et Ferhat Abbas, premier président du Gouvernement provisoire de la République algérienne (GPRA) en 1958.

Algérie

Rennes - Mehdi Zeffane toujours absent, incertitude autour de Sakho

Déjà absent lors de la première journée de Ligue 1 contre Lille, Mehdi Zeffane sera de… Plus »

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.