17 Mai 2018

Congo-Brazzaville: Ouverture du procès de Jean-Martin Mbemba

Photo: Public Domain Pictures
Maillet de justice

Ce jeudi 17 mai doit s'ouvrir au Congo-Brazzaville, le procès de l'ancien ministre Jean-Martin Mbemba. Aujourd'hui en exil en France, celui-ci est accusé d'atteinte à la sûreté de l'Etat et de détention illégale d'armes.

Six autres personnes, actuellement en détention à Brazzaville, devront répondre des mêmes chefs d'accusation, dont le colonel Jean-Claude Mbango qui était directeur de la police dans le département du Pool à l'époque.

Il s'agit d'un procès politique, selon la défense qui déplore par exemple que les armes en question n'aient jamais été placées sous scellés comme l'explique à RFI maître Philippe Missamou, un des avocat de Jean-Martin Mbemba.

« C'est une parodie de justice comme, d'ailleurs, Monsieur Sassou en a l'habitude. Voilà, il a décidé aujourd'hui de régler des comptes à un certain nombre de personnes qu'il considère comme... un obstacle, certainement, à son règne.

A la vérité, je n'attends rien de ce procès. Parce que, on peut attendre quelque chose d'un procès, lorsqu'on estime que de ce procès sortira, au fond, la vérité. Or, ce dossier ou le dossier de l'accusation, n'est que pur mensonge. Et donc, la sentence qui sera rendue est aussi mensonge. Voilà. Donc, je n'attends rien de ce procès ».

Jean-Martin Mbemba est un ancien ministre de la Justice, ancien Garde des Sceaux et ex-président de la Commission nationale des droits de l'homme.

En savoir plus

Le rouleau compresseur de Sassou se poursuit

La saison des procès et condamnations d'opposants bat son plein au Congo Brazzaville. En effet, après la… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.