17 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Processus d'indemnisation/Abobo - 137 victimes de la commune d'Abobo reçoivent réparation de l'Etat

Koffi Zohonou Marie, la quarantaine révolue a perdu son fils à Abobo dans la crise post-électorale de 2011. Le 15 juin 2018, soit 7 ans après, elle reçoit réparation de l'Etat de Côte d'Ivoire. « Mon fils de 20 ans est tombé sous les balles des militaires durant la crise de 2011.

Depuis, j'en ai toujours voulu aux militaires. Le temps a apaisé ma douleur. Aujourd'hui, ce geste symbolique de l'Etat soulage ma peine. C'est dire que nous n'avons pas été oubliés », a-t-elle expliqué.

Comme elle, ce sont au total 137 autres victimes et ayants droits de victimes de la commune d'Abobo qui ont reçu leurs chèques et prises en charge médicale et scolaires, des mains des ministres Mariatou Koné en charge de l'indemnisation en Côte d'Ivoire et Sidiki Diakité de l'Intérieur et de la Sécurité. C'était à la faveur de la Journée Internationale de la Famille (JIFA 2018), dans l'enceinte de la Mairie d'Abobo.

Au nombre de 24, les ayant - droit de personnes décédées ont reçu chacun la somme de 1 million de FCFA. Aux 104 blessés, il a été remis des bons de prises en charge plus une prime de transport qui s'élève à 150 mille FCFA. Outres ces deux formes de réparation, 09 orphelins (enfants de victimes décédées) ont bénéficié de bons de prise en charge scolaire.

Une opération qui s'inscrit dans la cadre du processus d'indemnisation des victimes des différentes crises survenues en Côte d'Ivoire dont la grande phase a été lancée le 30 septembre dernier.

« A côté de la célébration de la journée de la famille, je suis venue aussi ce matin apporter la compassion du Président de la République et de la Nation aux victimes et familles des victimes survenues dans notre pays. La Côte d'Ivoire est une famille que nous devons absolument préserver des dangers qui mettent à mal la cohésion sociale et l'unité nationale » a rassuré la Ministre Mariatou Koné.

Au nom des victimes de la commune d'Abobo, l'imam Sanogo Sidiki a exprimé sa reconnaissance au Président Alassane Ouattara, au Premier Ministre Amadou Gon Coulibaly et à la ministre Mariatou Koné pour la bonne conduite du processus. Il a, par ailleurs, invité les ivoiriens au pardon et au renforcement de la cohésion sociale.

Cote d'Ivoire

Edem Kodjo réclame la libération de Laurent Gbagbo

Au travers d'un communiqué dont copie a été adressée à notre rédaction, Pax… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.