17 Mai 2018

Gabon: ONGs - Les femmes en formation sur les techniques de plaidoyer et du lobbying

Lutter contre les inégalités, se battre pour leur autonomisation, pour leurs droits, devenir femme d'influence ... C'est conjuguer le leadership au féminin.Les femmes ont compris la nécessité de s'outiller, de former la gente féminine.

C'est d'ailleurs leur décennie, la Décennie de la Femme gabonaise, cher au Chef de l'Etat, allant de 2015 à 2025. C'est dans cette optique, sans doute que les ONGs Malachie et Au-delà des mots, en collaboration avec l'ANPI (Agence nationale de promotion des Investissements ont organisé des séances de formation sur « les techniques de plaidoyer et du lobbying ».

C'est pour mieux outiller les femmes à s'approprier la capacité d'agir et d'influencer des décisions que les ONGs Malachie et Au-delà des mots ont conjugué le leadership au féminin. Elles étaient nombreuses ces femmes qui ont répondu à l'appel de cette formation qui leur est bénéfique. Plusieurs d'entre elles, sont actives et appartiennent à des plates formes qui travaillent ou qui œuvrent pour apporter leur pierre à l'édification du Gabon. Parmi elles, (plateformes), on peut citer : l'ODEFPA, l'Appel des Mille et Une, Golden Women, École des Femmes, CNAMA REFAC, UFPDG, GTFLEPS, REFESUG, Démocratie au Féminin, et FINANSOLID France.

« Il faut chercher à renforcer les capacités des femmes et insister sur le pouvoir économique des femmes. Il faut façonner la voix que les femmes veulent faire entendre pour le développement du Gabon ». Ce sont là quelques buts recherchés dans la formation relative aux techniques de plaidoyer et de lobbying. Tous les ingrédients ou presque étaient réunis pour transformer ces femmes passives en femmes actives. D'où la formation a tout son sens, celui de faire d'elles, des femmes leaders. Des femmes prêtes à défendre leurs droits partout où elles se trouvent, et surtout à former d'autres femmes sur la question. Il faut toutefois rappeler que la promotion des droits des femmes fait aussi partie des objectifs du plan d'action de la Décennie de la femme, dont la caravane avait fait le tour du Gabon et 2016, avec la participation active et remarquée de la Présidente de l'Ong Malachie, Pépecy Ogoulinguendé.

Pour Pépecy Ogoulinguendé « Empowerment des femmes qui signifie autonomisation des femmes, consiste à renforcer le pouvoir des femmes en matière politique économique et développement humain ». Pour cela, poursuivra-t-elle « il faut être formé pour agir intelligemment et influencer les décisions pour un développement inclusif et durable en prenant en compte toutes les composantes de la société ».

Nina Abouna présente à la formation, donne du prix à la formation de la Femme gabonaise dans son ensemble.Elle tient au plan d'action de la Décennie de la Femme.Elle tient à relever les défis qui sont les leur. Cette rencontre a permis à Madame Abouna de faire un exposé sur le bilan synoptique des activités de l'Anpi. Ces activités montrent le faible taux de création des entreprises par les femmes et les perspectives pour booster l'entrepreneuriat féminin. Il est précisé que le plan d'action de la Décennie de la Femme, chère au Chef de l'Etat, fixe comme objectif d'accroître de 30% le pouvoir économique des femmes.

Une réelle volonté y est. Celle des femmes qui œuvrent pour le renforcement de leurs capacités à devenir des femmes leaders, femmes d'influence dans différents lieux de travail. Les femmes de l'administration publique et du secteur privé ont compris l'importance et la nécessité des formations. Le bel avenir de la Femme gabonaise est dans ses mains. Elle a tout ou presque pour contribuer à bâtir le pays. Comme qui dira, « ce que Femme veut, Dieu le veut ».

Gabon

Handball - « AYA » forme les jeunes de Mouila

Yannick Aubyang international gabonais, capitaine de la sélection gabonaise de handball et fondateur de… Plus »

Copyright © 2018 Gabonews. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.