17 Mai 2018

Sénégal: Sécurité alimentaire - Le Pasa a distribué plus de 800 tonnes d'aliments de bétail à Louga, Matam et Kaffrine

Le ministre de l'Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, était, avant-hier, dans le département de Linguère pour s'enquérir de la situation des éleveurs et des infrastructures réalisées par le Projet d'appui à la sécurité alimentaire Louga, Matam Kaffrine (Pasa - LouMaKaf). Elle a déclaré que ce projet a mis plus de 800 tonnes d'aliment de bétail dans les régions concernées.

« Je suis venue rencontrer, encourager et surtout féliciter les éleveurs sénégalais parce qu'ils ont tenu compte des conseils que nous leur avions prodigués », a déclaré le ministre de l'Elevage et des Productions animales, Aminata Mbengue Ndiaye, avant-hier à Linguère pour s'enquérir de la situation des éleveurs et des infrastructures réalisées par le Pasa Louga, Matam, Kaffrine (Loumakaf).

« Nous leur avions aidé à mettre en place un mécanisme de pérennisation de l'Opération sauvegarde du bétail (Osb), qui leur a permis d'assurer leur propre résilience.

Et, avec une somme de plus de 3 milliards de FCfa, les populations, elles-mêmes, ont acheté plus de 15.000 tonnes d'aliment... », a rappelé le ministre Aminata Mbengue Ndiaye, précisant que le premier partenaire qui intervient dans la zone silvo-pastorale, c'est le Projet d'appui à la sécurité alimentaire (Pasa), qui est un projet des ministères de l'Agriculture et de l'Elevage qui a mis plus de 800 tonnes d'aliments de bétail dans les régions de Louga, Matam et Kaffrine.

Elle assure que le Ranch de Dolly, qui est un centre de refuge pour le bétail et qui abrite aujourd'hui des transhumants venant, non seulement des différentes régions du Sénégal, mais aussi de la République islamique de Mauritanie, est largement déficitaire en pâturage.

« Au début, en 2012, j'avais eu énormément de difficultés pour expliquer aux éleveurs qu'avec les changements climatiques, il fallait changer de paradigmes et de mode de promotion d'élevage à travers la culture fourragère. Ce qui a poussé, aujourd'hui, beaucoup d'éleveurs à se lancer dans cette culture », a-t-elle déclaré. « Aujourd'hui, souligne-t-elle, les éleveurs ont compris l'importance de la culture fourragère ».

Le ministre de l'Elevage a, par ailleurs, exprimé sa satisfaction des bergeries et des chèvreries améliorées. Elle a également noté qu'un pare-feu de 130 kilomètres réalisé à l'intérieur du ranch de Dolly, a beaucoup contribué à l'arrêt des feux de brousse.

Selon elle, le chef de l'Etat, Macky Sall, a injecté plus de 6 milliards de FCfa pour clôturer le ranch (environ 120 km), réhabiliter l'ensemble des bâtiments et pour construire le plus grand forage du département de Linguère d'un débit de 200 m 3 /h, avec une capacité de stockage d'eau de 1000 m3.

Le ministre de l'Elevage a également annoncé la campagne mondiale lancée pour l'éradication de la peste des petits ruminants, une maladie meurtrière qui est en train de décimer le cheptel.

Sénégal

Affaires Khalifa Sall, Karim Wade et Imam Ndao - La «diatribe» d'Amnesty International

«Le Sénégal doit faire de la garantie d'un procès équitable une priorité et… Plus »

Copyright © 2018 Le Soleil. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.