17 Mai 2018

Ile Maurice: Posts sur Facebook après la hausse des prix des carburants - Ramchurn et Gunny autorisés à rentrer

C'est en hommes libres que Yash Ramchurn et Samad Gunny ont quitté les Casernes centrales, ce jeudi 17 mai. Ils y ont été convoqués en raison de posts sur Facebook invitant les Mauriciens à obstruer les routes suivant la hausse des prix des produits pétroliers.

Yash Ramchurn, un élu du village de Fond-du-Sac, et Samad Gunny, conseiller de la ville de Quatre-Bornes et ex-membre du MSM et du Reform Party, ont été interrogés à l'IT Unit de la police. Interrogé à sa sortie des Casernes centrales, Samad Gunny affirme qu'il n'a fait que partager un post sur Facebook. Il demande aux Mauriciens de «faire attention».

De son côté, Yash Ramchurn explique qu'il a été interrogé under warning. «J'ai donné ma déclaration en présence de mon homme de loi.» De préciser qu'il n'a pas agi en mauvaise foi. Le conseiller du village de Fond-du-Sac se dit toutefois «triste» qu'à Maurice «nou péna enn platform kot nou kav exprim nou sans être pointé du doigt». Il maintient, dans la foulée, que les prix des carburants sont trop élevés.

Yash Ramchurn et Samad Gunny ne sont, du reste, pas les seuls à contester la hausse des prix des carburants. Mardi 15 mai, à partir de minuit, le prix du litre d'essence est passé à Rs 52 contre Rs 47,30 auparavant, et le diesel à Rs 41,90 contre Rs 38,10. Provoquant un véritable tollé.

Alors que la colère gronde sur les réseaux sociaux et parmi les automobilistes, le ministre de l'Industrie et du commerce, Ashit Gungah, se dit, lui, confiant que «la population comprend» que la situation était «hors du contrôle» des autorités.

Ile Maurice

Alain Wong - «Tout le monde donne des ordres, des idées et des conseils, mais très peu mettent la main à la pâte»

La semaine dernière, Alain Wong, Ministre de l'Intégration Sociale, était en Chine pour participer… Plus »

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.