17 Mai 2018

Sénégal: Promotion de l'approche genre dans le développement local durable - Bambaly installe son comité

Le programme de la coopération sénégalo-italienne PAPSEN/PAIS mise sur l'approche genre dans la valorisation des ressources humaines pour un développement durable des collectivités de base.

L'instrument de mise en œuvre est un comité local genre dirigé par une personne leader du terroir pour impulser la synergie des acteurs. La commune de Bambaly a installé son comité avant-hier mardi.

Dans son approche intégrée de développement durable, le projet le PAPSEN/ PAIS, et le PAIS +de la coopération italienne renforce la dimension genre dans ses différentes activités d'intervention au profit des communautés de base. Il s'agit spécifiquement d'installer des comités locaux de genre dans leurs sites d'implantation d'infrastructures.

Après Simbandi Balante et Bona dans la région de Sédhiou, c'est au tour de la commune de Bambaly de mettre en place son comité. Mme Amy Dieng Kébé, experte chargée des questions de genre au niveau des programmes PAPSEN/PAIS, a expliqué que « ces comités seront des relais pour tout ce qui concerne les questions de genre en général et du développement économique local.

Ils seront non seulement utiles pour le programme PAPSEN/ PAIS mais aussi pour d'autres intervenants dans la zone. Il ne fait point de doute également que ces comités seront des relais pour les collectivités locales en matière de genre. Nous ciblons les personnes leaders qui résident dans les zones d'implantation de ces comités ».

Mme Amy Dieng Kébé de poursuivre sur les objectifs à atteindre : « l'objectif final d'atteindre le développement harmonieux et équitable tant recherché, tel que prévu par la vision de la stratégie nationale d'égalité et d'équité de genre et tel que pris en compte dans le cadre du PRACAS ainsi que le Plan Sénégal Emergent (PSE) qui prend en compte les grandes orientations en matière de politique de développement au Sénégal ».

La toute nouvelle présidente du comité local genre rassure de son engagement à la promotion des questions de genre. « Personnellement j'ai une grande expérience en matière de mobilisation et de l'approche genre dans les activités de développement.

Je me battrai pour porter l'idéal de ce projet aussi bien dans le cadre de nos activités de culture dans les bas-fonds que dans les activités génératrices de revenus en général », a notamment indiqué Mme Basse Imelda Coly.

A en croire Mme Kébé, ces comités locaux de genre vont bénéficier des sessions de formation et des financements destinés producteurs pour combattre la pauvreté et la migration irrégulière jugées très endémiques dans la région.

Sénégal

Des professeurs pour l'intégration du codage informatique dans l'enseignement

Des professeurs de mathématiques qui servent dans des collèges et lycée de Thiès plaident… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.