17 Mai 2018

Angola: L'Exécutif approuve la rédaction du Budget Général de l'Etat 2019

Luanda — Un décret fixant des instructions pour l'élaboration du Budget Général de l'Etat (BGE) pour l'exercice 2019 a été approuvé jeudi, lors d'une session ordinaire de la Commission économique du Conseil des ministres.

Le diplôme, approuvé lors de la 5ème réunion de cet organe auxiliaire du Président de la République, contient des règles qui seront utilisées par les gestionnaires des ressources publiques en 2019, indique le communiqué final de la réunion.

Selon la déclaration, le diplôme a pris en compte les contributions des députés à l'Assemblée nationale, lors de la discussion du budget de l'Etat et l'intention de l'Exécutif d'avoir un budget général de l'Etat participatif.

Dans le cadre de la réforme fiscale, la session a adopté les lignes directrices pour la mise en œuvre de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) dans le pays.

La même aborde essentiellement la définition du modèle et du calendrier de mise en œuvre de l'IVA, la création de l'institution responsable de sa gestion stratégique et la supervision, l'inspection et le contrôle de la fraude, basée sur le croisement des informations dans les systèmes fiscaux.

La réunion, dirigée par le Président de la République, João Lourenço, a analysé le rapport du BGE pour le premier trimestre de 2018 sur le bilan budgétaire et financier, les opérations de la dette intérieure et extérieure réalisées, les variations des démonstrations patrimoniales de la période et le flux financier des fonds autonomes.

La session a également examiné un mémorandum sur le processus de mise en œuvre du Plan de développement national 2018-2022 récemment approuvé, qui sera opérationnalisé par le biais de plans de développement nationaux annuels.

Le Plan national de développement est de nature opérationnelle avec des objectifs, des programmes et des actions concrètes, des objectifs physiques et financiers annuels et trimestriels, des indicateurs de performance pour chaque projet ainsi que les unités responsables de la mise en œuvre, du contrôle, du suivi et de l'évaluation des actions.

Dans le domaine de l'activité bancaire, les ministres ont examiné le Rapport de comptes pour l'année 2016 de la Banque nationale d'Angola (BNA), document qui contient la structure de la BNA dans la période en question, influencées par la performance de l'économie internationale qui a été caractérisée par le ralentissement de la croissance économique mondiale.

En outre, le Conseil des ministres a également analysé le rapport de la Banque centrale sur l'inflation au cours du premier trimestre de 2018, document élaboré sur la base des principaux indices des prix économiques, notamment l'indice du consommateur national et de Luanda, ainsi que le comportement des marchés financiers de référence pour l'Angola.

La Commission Economique du Conseil des Ministres est chargée de traiter le programme macroéconomique de l'Exécutif et d'assurer la conduite de la gestion macroéconomique en harmonie avec les objectifs et les priorités économiques du Programme de Gouvernance du Président de la République.

Angola

Limogeage du vice-gouverneur de la province de Huambo

Le vice-gouverneur de la province de Huambo chargé des services techniques et d'Infrastructures, Calunga… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Angola Press Agency. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.