Sénégal: Période de soudure - Le Directeur exécutif du PAM au pays

Une mère caresse la tête de son bébé mal nourri au centre pour la mère et l'enfant de la ville de Diffa, au Niger. ,

Dakar — Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, a entamé jeudi une visite dans trois pays d'Afrique de l'ouest dont le Sénégal qui connaissent "une période de soudure difficile cette année" dans certaines parties de leur territoire, a appris l'APS.

Dakar, 18 mai (APS) - Le Directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (PAM), David Beasley, a entamé jeudi une visite dans trois pays d'Afrique de l'ouest dont le Sénégal qui connaissent "une période de soudure difficile cette année" dans certaines parties de leur territoire, a appris l'APS.

"Certaines parties du Burkina Faso, le Mali, la Mauritanie, le Niger et le Sénégal font face à une période de soudure difficile cette année", souligne le PAM dans un communiqué, précisant que M. Beasley se rendra au Sénégal, au Mali et au Niger du 17 au 22 mai 2018.

Cité dans la même source, le directeur exécutif a déclaré : "Au Sahel, les faibles pluies ont affecté les récoltes et réduit le fourrage et l'eau pour le bétail, rendant la vie plus difficile pour certaines populations. Le PAM travaille activement pour aider les populations.

J'ai l'intention de rencontrer les dirigeants du Sénégal, du Mali et du Niger pour renforcer notre engagement à soutenir leurs plans d'intervention".

"Notre travail dans cette région comprend également des programmes à long terme qui aident les communautés à s'aider elles-mêmes, et j'ai hâte de rencontrer des hommes, des femmes et des enfants qui participent à ces efforts", a ajouté David Beasley.

Dans le communiqué, le PAM affirme avoir "un besoin urgent de 165 millions de dollars pour répondre aux besoins de 3,5 millions de personnes pendant la période de soudure".

Le PAM "travaille également avec des partenaires et des gouvernements nationaux sur des plans visant à renforcer la résilience afin de créer des emplois pour les jeunes ; réhabiliter les terres et restaurer les écosystèmes ; et investir dans la santé, la nutrition et l'éducation pour un développement durable".

Au Sénégal, dans le cadre de son programme d'urgence 2018, le Programme national d'appui à la sécurité alimentaire et à la résilience (PNASAR) prévoit de mobiliser 11 milliards de francs CFA pour faire face à la situation de "tension alimentaire" dans 6 départements du pays (Podor, Matam, Kanel, Tambacounda, Goudiry, Ranérou), soit une population estimée à 47.000 ménages.

Il est prévu 6 milliards pour la situation alimentaire et 5 milliards pour le volet pastoral, avait précisé le Secrétaire exécutif du Conseil national de sécurité alimentaire, Jean-Pierre Senghor, le 24 avril lors d'une rencontre avec la presse. Il avait assuré ce plan d'urgence est sur la table du Premier ministre.

Lors de cette rencontre, le PAM avait annoncé un plan d'assistance ciblant 130 000 Sénégalais vulnérables pour une durée de 3 mois à partir de mai ou juin. Ce plan est sur la modalité des bons d'achat alimentaire pour mieux lutter contre l'insécurité alimentaire et la malnutrition.

Le plan repose principalement sur la distribution des coupons alimentaires aux ménages les plus vulnérables pour le volet sécurité alimentaire dans les départements de Podor et de Matam.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.