18 Mai 2018

Cameroun: Le bombardier Q 400 de camair-co est là

On apprendra que ce nouvel aéronef est acquis en leasing pour la desserte des lignes intérieures au Cameroun. Auparavant apprend-t on de source à Camair-Co, une équipe avait été envoyée à Addis Abeba et soumise à la qualification.

La nouvelle acquisition de Camair-co a 70 places modulables à 78 sièges. Il faut préciser que les capacités de ce bombardier en matière de vitesse et sa polyvalence permettront de soutenir les liaisons assurées par les deux B737 de Camair-Co.

On sait désormais que la compagnie de navigation aérienne du Cameroun compte cinq avions dans sa flotte. Avant cette nouvelle acquisition, il y avait deux Boeing B737NG et deux MA60. A camair-Co, on confesse que « les passagers déjà habitués au confort auront plus de confort ».

Bien plus, les statistiques montrent que depuis le début de l'année, la compagnie connait une augmentation de 98% en termes de performance.

Le compteur indique 77628 personnes transportées contre 33 015 à la même période en 2017. Avec un chiffre d'affaire qui est passé de deux milliards au premier trimestre 2017 à six milliards au premier trimestre 2018.

Cameroun

Cameroun anglophone - Nouvelle journée ville morte à Kumba

Les « Ghost Town » (villes mortes en français), voilà l'une des armes utilisées par la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.