18 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Secteur de la construction - Isaac Dé rassure sur la simplification du processus de délivrance des ACD

"La place du secteur de la Construction dans une économie émergente : enjeux et défis ». C'est autour de ce thème que le 14 mai dernier, à Abidjan, le ministre de la Construction, du Logement, de l'Assainissement et de l'Urbanisme, Claude Isaac Dé, a exposé en tant qu'invité de la 6ème édition du « Twins Time » organisée par le Secrétariat exé- cutif du Comité de concertation Etat-Secteur Privé (Ceesp).

Lors de ce cadre d'échanges interactifs qui a porté sur la contribution du secteur de la construction dans l'économie ivoirienne, le ministre a présenté la politique de développement du secteur de la Construction, du Logement de l'Assainissement et de l'Urbanisme en Côte d'Ivoire, et fait connaitre les principales missions assignées à son département. Dans son intervention, Isaac Dé a relevé que le Gouvernement ne peut pas résoudre tout seul tous les problèmes liés à ce secteur. « Il faut la mobilisation de tous.

Il faut changer de mentalité en ayant un comportement citoyen. C'est ensemble qu'on pourra relever les défis du développement.», a plaidé le ministre. Avant d'évoquer les principales réformes entreprises dans son ministère, afin d'améliorer sa gouvernance, ses performances, la compétitive du secteur.

Au chapitre des lourdeurs administratives, Isaac Dé a rassuré sur la simplification du processus de délivrance des actes administratifs, tels que les ACD (Arrêté de Construction Définitive).

Intervenant sur les irrégularités constatées dans les travaux de construction, il a rappelé que le permis de construire, document de référence de validation des chantiers à réaliser, s'obtient en 14 jours ouvrables au prix de 50 000 FCFA.

Isaac Dé a également passé au scanner les sujets relatifs au schéma directeur de la ville d'Abidjan, au projet d'adressage du District d'Abidjan, à la redynamisation du programme présidentiel des logements sociaux, etc.

Le ministre de la Construction, du Logement, de l'Assainissement et de l'Urbanisme, a aussi insisté sur la volonté du gouvernement ivoirien à trouver les solutions aux difficultés constatées dans son secteur pour une contribution efficace dans l'économie de la Côte d'Ivoire, et surtout garantir de meilleures conditions de logement et de vie des Ivoiriens.

Quant au Secrétaire exécutif du Comité de concertation Etat-Secteur Privé (Ceesp), Mariam Fadiga Fofana, elle a indiqué que le « Magazine Twins » et le « Twins Time » se veulent deux outils de communication au service des acteurs publics et privés pour améliorer le partenariat entre l'Etat et le secteur privé.

«Leur objectif est de renforcer le climat de confiance entre les acteurs du monde des affaires en Côte d'Ivoire et le ministère de la Construction, du Logement de l'Assainissement et de l'Urbanisme, en vue de tracer les véritables sillons de l'émergence économique de notre pays », a-t-elle fait remarquer.

Pour rappel, le "Twins Time" est un cadre d'échanges interactifs qui met l'accent sur les problématiques des piliers de l'économie, en vue d'établir des conditions d'un dialogue entre le secteur public et privé en Côte d'Ivoire.

Cote d'Ivoire

Edem Kodjo réclame la libération de Laurent Gbagbo

Au travers d'un communiqué dont copie a été adressée à notre rédaction, Pax… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Le Patriote. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.