20 Mai 2018

Kenya: Une loi sur les «fake news» inquiète la société civile

Une nouvelle loi controversée contre la cyber-criminalité a été officiellement adoptée la semaine dernière lorsque le président Uhuru Kenyatta l'a signée. Elle vise à colmater les brèches de la loi kényane en termes de cyber-sécurité, alors que de plus en plus de Kényans sont connectés à Internet et que les services gouvernementaux et l'économie se numérisent. Mais beaucoup craignent une atteinte à la liberté d'expression.

« La technologie transforme la vie des Kényans, et elle doit être légalement encadrée », a déclaré Joe Mucheru, le ministre de l'Information et des Communications, qui travaille sur cette loi depuis plus de deux ans. Le texte régule et pénalise lourdement le cyber-espionnage, le harcèlement et la fraude sur la Toile.

Mais certaines dispositions inquiètent la société civile qui dénonce une atteinte à la liberté d'expression. Parmi elles, le délit de fausses informations, qui punit la publication de « fake news » d'une amende pouvant dépasser 40 000 euros et d'une peine pouvant atteindre dix ans de prison si le contenu incite à la violence.

Ces dernières années, les fausses informations sont devenues un véritable problème dans le pays, particulièrement lors de l'élection présidentielle de 2017 avec de véritables campagnes mensongères à l'encontre de certains candidats.

Mais les lois anti « fake news » sont très problématiques, assure Henry Maina, directeur de l'ONG Article 19 en Afrique de l'Est, car elles « donnent aux autorités le pouvoir de déterminer ce qui est vrai et ce qui est faux et permettent de contrôler les médias ainsi que ce qui se dit sur la Toile ».

Le gouvernement devra donc peut-être défendre son texte devant les tribunaux, car de nombreux journalistes, blogueurs et avocats promettent déjà de contester la loi devant la justice.

Kenya

La production de pétrole reprend dans le Turkana

Après 45 jours d'arrêt, la production de pétrole reprend dans le Turkana. L'acheminement par camions… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.