16 Mai 2018

Maroc: Les efforts paient

Le rapporteur spécial de l'ONU sur le droit à l'alimentation, Hilal Elver, affirme que le plan d'adaptation au changement climatique, le Plan Maroc Vert (PMV), lancé en 2008, a entraîné une augmentation de la productivité agricole. Il exhorte en outre le pays à soutenir davantage les petits exploitants agricoles.

Le PMV se concentre sur la modernisation de grandes exploitations à forte valeur ajoutée, le soutien aux petites exploitations et la lutte contre la pauvreté rurale. Le Maroc a investi environ 150 milliards de dirhams dans plus de 700 projets de mécanisation, d'irrigation et de fertilisation des sols, et devrait encore investir 20 milliards (2,1 milliards de dollars USD) dans 550 projets communautaires, selon les données du ministère de l'Économie et des Finances du pays.

« Le PMV a créé une dynamique irréversible et sans précédent », déclare Michael Hage, coordinateur du Bureau Afrique du Nord de l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). « Il a joué un rôle déterminant dans la sécurité alimentaire et inspire plusieurs pays africains.

Le secteur agricole au Maroc a connu une croissance d'environ 7 % par an depuis 2008, avec une hausse de 34 % des exportations et une augmentation de 11 % de l'utilisation des terres agricoles, selon la FAO. Deux ans plus tôt que prévu, le pays a atteint l'objectif du Millénaire pour le développement consistant à réduire de moitié l'extrême pauvreté et la faim d'ici à 2015.

D'ici à 2020, le Maroc récoltera une triple victoire en s'adaptant à la réalité du changement climatique, en sortant de la pauvreté et en créant de nouvelles opportunités.

Migration et commerce

Les migrations internationales, en particulier d'Afrique vers l'Europe, font généralement l'objet d'une publicité négative. Peut-on en attendre quelque chose de positif ?

Oui, selon un nouveau rapport qui sera publié en mai 2018 par la Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED). Si elle est bien gérée, la migration intra-africaine peut contribuer au développement en stimulant le commerce, la création d'emplois, l'esprit d'entreprise, l'innovation et en réduisant la pauvreté.

Le Rapport 2018 sur le développement économique en Afrique, « Migration et transformation structurelle », se concentre sur la façon dont les pays peuvent économiquement tirer parti des migrations intra-africaines.

Selon le rapport de la CNUCED, la plupart des migrations sont intra-africaines et offrent des avantages significatifs.

Maroc

Les Marocains en tête des immigrés économiques en France

Sur 258.900 immigrés «permanents» entrés en France en 2016, 10,8% sont arrivés au titre… Plus »

Copyright © 2018 Africa Renewal. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.