21 Mai 2018

Burkina Faso: Assurance récolte coton - Une convention signée entre la SOFITEX et ses partenaires

La Société burkinabè des fibres et textiles (SOFITEX) a signé une convention cadre sur l'assurance récolte coton avec ses partenaires, à savoir PlaNetGuarantee, l'Union nationale des producteurs du coton du Burkina (UNPCB), des assureurs et des institutions bancaires, le jeudi 17 mai 2018 à Ouagadougou.

Si l'importance de la filière coton dans l'économie n'est plus à démontrer au Burkina Faso, la récolte est régulièrement frappée durement par les effets néfastes du changement climatique entrainant de grandes pertes de revenus pour les producteurs.

Ce fut le cas pour la campagne 2017/2018 dont les caprices de la pluviométrie ont lourdement sapé les efforts des producteurs du coton. Fort de ce constat, la Société burkinabè des fibres et textiles (SOFITEX) veut minimiser les risques de pertes de rendement à travers l'assurance récolte coton.

La signature de convention cadre sur ladite assurance a eu lieu, le jeudi 17 mai 2018 à Ouagadougou, entre la SOFITEX et ses partenaires, à savoir PlaNetGuarantee, l'Union nationale des producteurs du coton du Burkina (UNPCB), des assureurs (Allianz, SUNU, SONAR, CORIS assurance) et des institutions bancaires (BOA-BF, Ecobank, Coris Bank et la Faitière des caisses populaires du Burkina).

Selon le Directeur général (DG) de la SOFITEX, Wilfried Yaméogo, l'assurance coton est un produit d'assurance tous risques qui couvre les producteurs de coton contre la baisse de rendement au niveau de leurs SCOOPS-PC (Coopératives simplifiées de producteurs de coton).

L'avantage de cette assurance, a-t-il expliqué, est d'indemniser les producteurs lorsqu'une baisse du rendement est constatée sur la production.

Cela permet, a-t-il ajouté, non seulement aux SCOOPS-PC de pouvoir rembourser les crédits auprès de leurs banques partenaires, mais aussi aux producteurs d'avoir un revenu suffisant en fin de campagne pour subvenir aux besoins de leurs familles.

C'est au regard des résultats probants et encourageants de la phase pilote dans deux régions cotonnières (Houndé et Dédougou), a justifié M. Yaméogo, que la SOFITEX et l'UNPCB envisagent vulgariser l'assurance récolte basée sur le rendement moyen dans l'ensemble des sept régions cotonnières en partenariat avec PlaNetGuarantee et ses partenaires assureurs et bancaires, à partir de la présente campagne.

Un produit innovant pour couvrir la baisse du rendement

Pour le représentant des assureurs, le DGA de Allianz Burkina Assurances, David Sanon, la gestion de l'assurance coton sous forme Pool renforce la capacité de couverture des assureurs qui mettent désormais à la disposition des producteurs des régions cotonnières de la SOFITEX un produit innovant, couvrant la baisse du rendement moyen.

Il a déclaré que les assureurs seront à la hauteur de leurs engagements en termes, entre autres, de délai imparti pour le règlement des sinistres qui est de 15 jours après validation par les réassureurs et du soutien financier du Pool au plan d'actions et de vulgarisation de l'assurance récolte pour la campagne 2018/2019 à hauteur de 39 millions de F CFA.

Le représentant des institutions bancaires, le DG de Ecobank, Cheikh Travaly a affirmé l'engagement de l'ensemble des partenaires financiers à accompagner la filière coton pour relever les défis de l'heure et ceux à venir. « Nous nous réjouissons de la vulgarisation de l'assurance récolte sur l'ensemble des régions cotonnières de la SOFITEX », a-t-il exprimé.

Le président de l'UNPCB, Bambou Bihoun a salué l'initiative qui vient à point nommé, selon lui, du moment où les producteurs du coton se retrouvent parfois dans des situations difficiles. « La signature de cette convention cadre d'assurance est la bienvenue pour les producteurs de coton car c'est une garantie.

Il n'est pas facile de se retrouver avec rien en fin de production », a-t-il fait savoir.Le représentant du directeur pays de PlaNetGuarantee, Souleymane Zaré a signifié que la signature de cette convention cadre est le couronnement de plus de 7 ans de travail et cela marque la vulgarisation de l'assurance agricole dans toute la filière coton dans la zone SOFITEX.

« C'est un risque d'assurer dans l'agriculture mais un assureur doit soutenir dans tous les secteurs de l'économie. Le secteur agricole représente la majeure partie de notre économie notamment la filière coton, donc il est important même si le secteur est risqué que les assureurs soutiennent les braves paysans », a-t-il indiqué.

L'assurance récolte Sahel a été lancée en 2011 par PlaNetGuarantee et est présente aujourd'hui en Afrique de l'Ouest au Sénégal, Mali, Bénin, Côte d'Ivoire et le Burkina Faso.

Commencée avec l'assurance maïs au pays des Hommes intègres, cette initiative s'est déployée sur la filière coton avec un test pilote au cours de la campagne agricole 2012/2013.

Burkina Faso

La Tabaski célébrée le mardi 21 août

"Le Président du Présidium de la Fédération des associations islamiques du Burkina (FAIB),… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.