21 Mai 2018

Tunisie: Kakawiya

Le thé des longues soirées ramadan'sques est aux pignons qui est un prix trés élévé par rapport aux revenus meme les plus élevées .

Les gateaux sec ou au miel sont maintenant aux noisettes importés à cout de devise .

la Kakawiya est résté humble pourtant elle est très délicieuse et pleins de vertus,on en tire par exemple une huile de friture très fine qui éaccèple de très haute température.

Plus c'est un produit local que nous cultivons dans beaucoup de nos réhions.

Pourquoi alors ne pas le réhabiliter dans ces moments de grandes baisses des pouvoirs d'achat.

L'arachie est vendue avec sa coque nature,débarassé de sa fine péllicule ou parfois torrifiée chez les marchands des fruits secs.

Elle pourrait égayer les rencontres familiales et faire partie des douceurs locales .

La kakawiya qui était un passe temps des tunisiens mériterait meilleur sort réintroduisant la dans nos habitudes alimentaires.

Tunisie

Ligue des champions - Al Ahly surprend l'Espérance et prend la première place

C'est bon pour Al Ahly ! Opposé vendredi à l'Espérance de Tunis à l'occasion de la… Plus »

Copyright © 2018 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.