22 Mai 2018

Ile Maurice: Parlement - La PNQ axée sur les revenus générés par les prix des carburants

Le leader de l'opposition s'intéresse au méchanisme de calcul des prix des produits pétroliers. Et notamment aux revenus qui sont générés. Xavier-Luc Duval interrogera le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ce mardi 22 mai, lors de la Private Notice Question.

Au niveau des questions parlementaires, l'affaire Lutchigadoo revient sur le tapis. Le député bleu Guito Lepoigneur voudra connaître du ministre mentor, sir Anerood Jugnauth, dans quelles circonstances Kusraj Lutchigadoo a pu quitter le centre de détention de Vacoas, le 23 avril.

Le président du Mouvement patriotique, Alan Ganoo, demandera, lui, au ministre des Services publics, Ivan Collendavelloo, si de l'eau non traitée est distribuée aux abonnés de la Central Water Authority. Lors de la séance du 8 mai, le député de l'opposition avait déclaré que l'eau du Bagatelle Dam est utilisée pour alimenter Trianon, sans passer par une station de filtrage. Il voudra aussi savoir si l'eau de la station de La Marie est distribuée au public sans traitement.

Rajesh Bhagwan du MMM questionnera Pravind Jugnauth sur la situation à la MBC, dont le directeur général a démissionné. Il sera également interrogé sur des allégations d'abus dont font l'objet deux hauts-commissaires et un ambassadeur mauriciens.

Installation de 4 000 caméras de surveillance

Toujours au MMM, Aadil Ameer Meea demandera à Ashit Gungah le montant de la somme récoltée par la State Trading Corporation depuis avril 2017 et versé au Build Mauritius Fund. Son collègue du PTr, Osman Mahomed, aura une question sur le projet Safe City, qui a conduit le gouvernement à garantir l'emprunt de Mauritius Telecom, s'élevant à Rs 460 millions, notamment pour l'installation de 4 000 caméras de surveillance. Le député rouge aura également trois autres questions adressées à la ministre Leela Devi Dookun-Luchoomun.

Ritish Ramful interpellera le Premier ministre sur la situation financière de la MauBank. Et Reza Uteem s'interroge sur les sociétés d'Álvaro Sobrinho à Maurice.

Veda Baloomoody s'intéresse, lui, à une nouvelle unité de la police, opérationnelle depuis peu. Il y aura également une question sur les faux billets de banque.

De son côté, Franco Quirin veut connaître les noms des hôtels qui accueilleront les délégations pour les Jeux des îles. Pour sa part, Danielle Selvon voudra avoir le dernier chiffre sur le nombre de séropositifs.

Du côté de la majorité, Sudesh Rughoobur a inscrit trois questions destinées au ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance, Sudhir Sesungkur, pour la séance de mardi. La première concerne la composition du Board de la Financial Services Commission et le nombre de personnes recrutées depuis 2015. Le député du MSM veut aussi connaître le budget prévu pour le secteur des services financiers. Il veut, en outre, être éclairé sur la composition du National Productivity Competitiveness Council et les initiatives prises pour une meilleure productivité depuis 2016.

Jean-Claude Barbier s'intéresse, lui, à un ressortissant français. Le député demandera au Premier ministre si cet étranger a obtenu un permis de travail de l'Economic Development Board. Autre question : cette personne a-t-elle été condamnée à deux reprises par une cour de justice française pour escroquerie, au détriment du Pôle emploi français? Le député Arvin Boolell revient, lui, à la charge concernant le rapport du Fonds monétaire international concernant la dette publique.

Également à l'agenda: la présentation, en première lecture, du Use of Pesticide Bill, par le ministre de l'Agro-industrie, Mahen Seeruttun. Décision du Conseil des ministres, vendredi 18 mai. Ce projet de loi veut instaurer un régulateur pour l'importation et l'utilisation de pesticides dans les plantations de légumes, les vergers et sur d'autres plantes, en vue de minimiser les risques éventuels pour la santé humaine et l'environnement.

Néanmoins, ce projet de loi ne devrait pas être voté avant la présentation du Budget. Le Parlement doit d'abord adopter le Human Tissue (Removal, Preservation and Transplant) Bill et le Code de Commerce (Amendment) Bill. Ainsi, pour que le projet de loi sur les pesticides soit voté avant le Budget, il faut que le Parlement siège la nuit.

D'ailleurs, une longue séance attend les parlementaires aujourd'hui. Depuis mars, c'est la première fois qu'il y aura une séance de nuit.

Selon le Chief Whip Bobby Hurreeram, beaucoup d'orateurs ont signifié leur intention de participer aux débats sur le Human Tissue (Removal and Transplant) Bill. Ils seront une dizaine à intervenir ce soir. Ce n'est toutefois que la semaine prochaine que le projet de loi passera l'étape de la troisième lecture, car le ministre de la Santé, Anwar Husnoo, n'est pas au pays.

Ile Maurice

Beau-Bassin - Dispute entre deux collégiennes, leurs parents s'en mêlent

Les faits se sont produits sur un arrêt d'autobus, à Beau-Bassin. Une dispute a éclaté entre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.