22 Mai 2018

Afrique: Des migrants africains secourus au large des côtes du Brésil

Photo: Photo OIM/Francesco Malavolta
Migrants secourus en Méditerranée (archives)

Vingt-cinq migrants africains ont été secourus, le week-end dernier, par des pêcheurs au large des côtes du Brésil. Ces Sénégalais, Guinéens, Nigérians et Sierra-Léonais avaient quitté l'Afrique de l'Ouest il y a cinq semaines. Deux présumés passeurs brésiliens ont été arrêtés.

Leur odyssée a commencé au Cap-Vert, au large du Sénégal, à la mi-avril. Après avoir payé un millier d'euros à des passeurs, ils sont partis pour le Brésil, où ils espéraient trouver du travail. La traversée en catamaran s'est transformée en cauchemardesque comédie des erreurs.

Cela a commencé par une panne de GPS, suivie d'une panne de moteur, qui n'était pas assez puissant, en réalité, pour faire 3 500 kilomètres.

Il faut dire aussi que le combustible embarqué à bord n'était pas le bon. On a alors hissé les voiles. Sauf que le catamaran a perdu son mât. Le bateau a donc fini par dériver en haute mer. Des pêcheurs l'ont secouru à 110 kilomètres au large de l'État du Maranhao, dans le nord-est du Brésil.

Les images diffusées à la télévision montrent que l'embarcation, battant pavillon haïtien, n'a effectivement plus de mât.

Les 25 passagers africains, âgés de 19 à 35 ans, sont actuellement hébergés dans un centre sportif de Sao Luis do Maranhao, la capitale de l'État, où ils sont soignés notamment pour déshydratation. Deux présumés passeurs, que la police qualifie de « coyotes », ont été arrêtés.

En savoir plus

Migration illégale - L'UA veut établir un observatoire

Le Conseil de paix et de sécurité de l'organisation panafricaine a approuvé une proposition visant… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.