24 Mai 2018

Cote d'Ivoire: Allaitement maternel - Le pays veut passer d'un taux de 23 à 50% en 2020

Associer les directeurs régionaux et départementaux du ministère de la Santé et de l'Hygiène publique à la promotion de l'allaitement maternel. C'est l'objet de « Initiative hôpitaux amis des enfants » qui a été relancé le 22 mai par le Programme national de nutrition, dans les locaux de l'Organisation mondiale de la santé (Oms) à Cocody-Deux Plateaux.

De fait, il s'agissait de faire prendre conscience à ces responsables de l'importance de l'allaitement maternel comme moyen de lutte contre la malnutrition infantile et surtout, de prévention de la plupart des maladies qui affectent les enfants à bas âge.

Le Dr Kouamé Oka, directeur coordonnateur du Programme national de nutrition, a expliqué que la Côte d'Ivoire est dans une bonne dynamique pour réaliser l'objectif de 50% de bébés nourris au sein maternel d'ici à 2020.

La moyenne nationale étant de 23% en 2016 (19% à Abidjan) avant le lancement de l'Initiative qui avait adressé un nombre limité d'hôpitaux. Il s'agit à présent de « passer à échelle » comme l'indique le Dr Kouamé Oka.

C'est-à-dire à l'ensemble du pays. Dans cette optique, la réunion avec les directeurs visent à les former afin qu'à leur tour, ils puissent informer et sensibiliser leurs collaborateurs. Dans cette même vision, l'initiative s'intéresse aux chefs de communautés, aux femmes enceintes bien sûr, mais également à leurs conjoints.

Dr Géneviève Saki de l'Oms a ajouté, quant à elle, que « L'initiative hôpitaux amis des enfants » est l'une des solutions mises en place pour lutter contre la mortalité des enfants et que la Côte d'Ivoire peut toujours compter sur le concours de l'organisation mondiale et ses partenaires pour attendre l'objectif qu'elle s'est fixé.

La promotion de l'allaitement s'adresse certes à tous les établissements sanitaires du pays, mais pour avoir le label « Hôpital ami des enfants », le Programme a fixé dix conditions plus deux autres qui viendront s'ajouter après validation.

Au nombre de ces conditions, l'hôpital candidat devra un règlement écrit qui sera porté à la connaissance de tout son personnel, fournir à ce personnel les moyens de se conformer au règlement établi et informer systématiquement toutes les femmes enceintes des avantages de l'allaitement maternel.

Une évaluation sera faite et il sera accrédité s'il remplit au moins 80% des critères. En dessous, il lui sera demandé de corriger ses faiblesses ou tout simplement recalé définitivement, s'il est sous la barre des 60%.

Cote d'Ivoire

BAD - La semaine de l'évaluation du développement 2018 va se tenir à Abidjan

La rencontre programmée du 5 au 7 septembre, dans la capitale économique de la Côte d'Ivoire, aura… Plus »

Copyright © 2018 Fratmat.info. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.