24 Mai 2018

Centrafrique: Les Nations unies appellent au calme et à la retenue

Photo: MINUSCA
Un Casque bleu patrouille dans le quartier de PK5 à Bangui, en République centrafricaine

Inquiet des tensions communautaires croissantes dans le pays, le Conseil de sécurité a, dans une déclaration rendue publique le 23 mai, demandé, une nouvelle fois, aux groupes armés de déposer leurs armes.

Les membres du Conseil de sécurité des Nations unies « ont exprimé leur profonde préoccupation face aux tensions persistantes perçues dans plusieurs régions du pays ». « Ils appellent tous les acteurs au calme et à la retenue », précise la déclaration, qui a été lue à l'issue d'une réunion. La rencontre était dirigée par la présidente en exercice du Conseil de sécurité, l'ambassadrice polonaise auprès de l'ONU, Joanna Wronecka.

Justifiant ses inquiétudes, le Conseil de sécurité a fait état des informations évoquant de plus en plus de discours haineux et de tensions communautaires en Centrafrique. Il a demandé « à tous les groupes armés de cesser toute forme de violence et activités déstabilisatrices, de déposer leurs armes et de s'engager de manière constructive dans un processus de paix immédiatement et sans conditions ».

La Centrafrique a basculé dans les violences en 2013, après le renversement de l'ex-président François Bozizé par la coalition Séléka pro-musulmane, entraînant la contre-offensive de groupes antibalaka, milices autoproclamées d'« autodéfense » peu organisées. L'année suivante, soit en 2014, une mission de paix de l'ONU y a été déployée. Depuis lors, cette force de dix mille soldats tente de maintenir la sécurité dans ce pays où l'Etat ne contrôle qu'une maigre partie du territoire national. Au plan sécuritaire, l'armée nationale n'est présente que dans quelques villes, tandis que les groupes armés contrôlent une majorité du pays, où ils combattent pour le contrôle des ressources, dont le diamant et l'or.

Centrafrique

Initiative de l'UA en Centrafrique - Moussa Faki satisfait de sa visite à Bangui

A la veille de l'Assemblée générale des Nations unies, où une rencontre au sujet de la… Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.