24 Mai 2018

Congo-Kinshasa: Ebola à Kinshasa - Fausse alerte !

En sa qualité de représentant résident de l'OMS (Organisation Mondiale de la Sante) en RDC, docteur Allarangar Yokuide a dressé hier mercredi 23 mai 2018 à l'intention des médias l'état des lieux de la fièvre à virus Ebola. Il avait à ses côtés Florence Marshall, la porte- parole de la Monusco.

Introduit par Florence Marshall hier lors de la conférence bimensuelle de la Monusco, Allarangar a commencé par dire que jusqu'au 21 mai 2018, 58 cas ont été enregistrés dans les zones de santé de Wangata, Bikoro et Iboko, en raison de 28 cas confirmés, 21 cas probables et 9 cas suspects.

Il a signalé que plusieurs équipes multidisciplinaires comprenant des membres du gouvernement et ses partenaires ont été mises sur pied pour une riposte efficace contre la fièvre Ebola. Les équipes en question sont réparties en commissions de surveillance épidémiologique, de prise en charge clinique et psycho-sociale, de laboratoire, de vaccination et de communication.

Il a signalé l'appui conséquent des organismes de l'ONU (le prêt des avions de l'OMS, le pont aérien de la Monusco pour atteindre Mbandaka, Bikoro et Ikobo si cela s'avère nécessaire) dans cette phase de riposte.

Quelles sont les dispositions prises pour qu'Ebola n'arrive pas à Kinshasa ?

Pouvez-vous éclairer notre lanterne sur des bruits selon lesquels, il y aurait des personnes infectées d'Ebola à l'ex-hôpital Mama Yemo ?

Le virus Ebola a trouvé en RDC une « maison mère » : que faire pour le bouter définitivement dehors ?

Répondant à ces questions, il a rappelé les dispositions prises depuis l'apparition des premiers cas d'Ebola cette année pour stopper la propagation de cette épidémie vers d'autres coins du pays.

Et comme, de Mbandaka ou Bikoro, on peut atteindre Kinshasa par la voie navigable, des contrôles sanitaires ont été institués dans les ports de Kinshasa. Et pour une meilleure prévention, les responsables des hôpitaux ont été appelés à signaler à qui de droit des cas suspects.

Il a reconnu qu'hormis les aéroports et ports publics, Kinshasa dispose dans l'ensemble de 60 ports.

Quant à la préoccupation relative à la présence récurrente d'Ebola en RDC, il a rappelé avoir « prédit » récemment ce qui est arrivé cette année, à savoir le neuvième épisode d'Ebola. En clair, cette résurgence est tributaire de l'écosystème de la RDC. Etant au départ un virus qu'on trouve chez l'animal, souvent le singe, le fait de ramasser des animaux morts n'est pas une bonne chose. Car la personne qui est en contact avec un animal infecté par le virus contracte inévitablement Ebola.

S'agissant de la présence des personnes infectées d'Ebola à l'hôpital général de référence de Kinshasa (ex Mama Yemo), il a fait savoir qu'il y a eu déjà des alertes et précisé qu'on en était encore à la phase des investigations. Comme les analyses des cas se font à l'INRB, il a dit qu'on allait être fixé quelques heures plus tard si la personne présumée atteinte de la fièvre Ebola l'était effectivement.

Signalons que dans le cours de la même journée d'hier, le médecin directeur de l'ex-Mama Yemo, Dr Clément Lubaki a réagi en précisant qu'une dame en provenance de Brazzaville et suspectée d'Ebola à son arrivée au Beach Ngobila s'est finalement révélée non porteuse de ce virus. Au terme des examens appropriés de laboratoire, a-t-il souligné, il s'est avéré qu'elle souffrait de la gastro-entérite. Par conséquent, la rumeur faisant état de la présence à Kinshasa des personnes atteintes de la fiévre hémorragique à Ebola était fausse sur toute la ligne.

Wangata et Bikoro sont des contrées marécageuses et il se pose aussi le problème des latrines. Quelles sont les dispositions prises pour pallier à ces problèmes ?

A cette question, la Monuscà a fait savoir que les membres de la commission de communication ont l'obligation d'amener les habitants de ces coins à adopter des comportements appropriés.

Congo-Kinshasa

La RDC refuse Thabo Mbeki comme émissaire spécial de l'Afrique du Sud

Pretoria avait choisi l'ex-chef d'Etat Thabo Mbeki comme envoyé spécial du pays pour la région des… Plus »

Copyright © 2018 Le Phare. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.