24 Mai 2018

Cameroun: Camwater - Un appel d'offre tourne au conflit diplomatique

Dans le cadre de la fourniture des produits de traitement des eaux à la Camwater ( Cameroon Water Utilities) deux entreprises étaient appelés à competir. Une française et l'autre espagnole.

Selon des sources bien introduites, c'est l'entreprise espagnole dénommée EPRICAM, qui était en compétition face à DREYFUS COMMODITIES qui pour sa part avait une offre hors de prix et donc après dépouillement, l'entreprise espagnole devrait dont être logiquement adjudicataire du marché. Mais depuis ce 22 Mai 2018, nous assistons à un véritable coup de théâtre.

Tous les voyants sont au rouge et on dirait que la France n'est pas prête à céder un bout de son pré-carré . Une différence de 174 millions d'euros dans les deux offres qui est sur le point de devenir banale tout simplement . L'affaire telle qielle se presente agite certains milieux de la capitale politique du cameroun actuellement au point où le Directeur Général a été sommé de sursoir cet appel d'offre restreint.

Le marché de la fourniture sera donc arrêté et selon les mêmes sources passera de gré à gré à l'entreprise Française qui n'a pas été retenue au départ . Une commission compétente régulièrement constituée s'est pourtant réunie et a dépouillé les prétentions des soumissionnaires. Le moins disant reste EPRICAM et donc adjudicataire incontestable du marché conformément à la réglementation en vigueur.

Les raisons de cette annulation sont la remise en cause des conclusions de la commission qui a examiné et publié les résultats de l'appel d'offres. Volte face car le premier ministre a été saisi en sa qualité de l'autorité chargée des Marchés publics afin que ledit marché soit attribué à l'entreprise française de gré à gré celui-ci a répondu sans équivoque par le truchement de son directeur de cabinet " le premier ministre a pris connaissance de la situation objet d'un désaccord persistant entre DREYFUS et EPRICAM. Mais décide que la Camwater ouvre des négociations avec le groupe français ".

Sur très haut instructions de la présidence de la république, le premier Ministre, chef du gouvernement vous demande l'annulation de l'appel d'offres de fourniture visés en objet sur la base de l'article 34(1) du code des marchés publics et vous demande d'engager sous votre responsabilité, la passation du marché de fourniture correspondant selon la procédure de gré à gré conformément aux dispositions de l'article 29 dudit code".

En attendant l'aboutissement de ce dossier qui est loin d'avoir livré ses dessous mafieux. Les réseaux sont en ordre de bataille à yaounde.

Cameroun

Crainte d'une poussée de violence à l'approche des 1er et 7 octobre

Quelque 400 civils tués par les forces de sécurité et les séparatistes anglophones au… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.