24 Mai 2018

Sénégal: Prise en charge de l'océan par les scientifiques - L'Ansts plaide pour la sauvegarde des richesses

L'Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts) a organisé une consultation nationale sur l'importance de l'avancement des sciences de l'océan et la nécessité de mieux intégrer les connaissances dans la prise en charge des décisions. La rencontre s'est tenue hier, mercredi 23 mai à Dakar.

De l'avis du directeur de l'Académie nationale des sciences et techniques du Sénégal (Ansts), l'importance de la science dans les politiques publiques de gestion et gouvernance des océans ainsi que le niveau de progression des connaissances scientifiques dans ce domaine ne sont plus à démontrer et se trouvent dans un état plus que d'actualité.

Professeur Doudou Ba s'exprimait ainsi hier, mercredi 23 mai, lors de la consultation nationale sur l'importance de l'avancement des sciences de l'océan et la nécessité de mieux intégrer les connaissances dans la prise en charge des décisions.

Selon lui, «point n'est besoin de rappeler que la science, la technologie et l'innovation (Sti) constituent, sans aucun doute, les paradigmes majeurs qui interpellent les progrès et avancées de l'humanité. Elles permettent entres autres applications, de contribuer efficacement à la sauvegarde de l'environnement, notamment».

Pour les membres de l'Ansts, il est reconnu de nos jours que les océans de manière globale, tout comme les océans africains et les milieux côtiers de manière très particulière, sont vitaux pour le développement et la prospérité de l'Afrique.

«Les statistiques actuelles indiquent que 30% de la population de l'Afrique de l'Ouest vivent sur la côte ouest de l'océan atlantique. Cet océan est en fait considéré comme un véritable facteur de croissance et de prospérité puisqu'il fournit des emplois, la sécurité alimentaire et il reste une source importante de loisirs et de valeur spirituelle » ont-ils expliqué.

Des propos qui ont amené le professeur Doudou Ba à dire que « cette consultation nationale vise à, entre autres objectifs essentiels, l'engagement de tous les acteurs intervenant sur les questions océaniques et, en particulier, en zone côtière sénégalaise, dans un processus de concertation, d'échange et de réflexion inclusive et participative afin de réduire un document national consensuel axé sur les préoccupations et les priorités des populations et des autorités du Sénégal ».

Et d'espérer : « qu'au terme de vos travaux, que cette consultation nationale sur les océans aboutira à des conclusions pertinentes, susceptibles de nous inspirer pour pouvoir apporter, ensemble, d'une part des recommandations destinées à nos autorités et d'autre part, une contribution scientifique significative ».

Sénégal

Projet de dépollution de la Baie de Hann

« Notre ambition est de démarrer avant la fin de l'année le projet de dépollution de la Baie… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.