24 Mai 2018

Sénégal: Gestion de Mahon et Bakoor - Un aménagement participatif pour sauver la forêt classée

21607 hectares ! C'est la superficie des deux forêts classées de Mahon et Bakoor. Elles polarisent 64 villages et englobent 4 communes dont Bagadaji, Dioulacolon, Bignnaarabe, Fafacourou avec une couverture en forêt claire et de savane boisée de 70% et plus de 88 espèces ligneuses différentes donnant un potentiel forestier en 4 catégories espèces bois d'énergie, bois d'œuvre et bois de services.

Ici, le manque de moyens freine l'exploitation rationnelle et durable avec une contrainte d'exploitation abusive du bois de vène, les feux de brousse, la disparition du gibier, l'érosion hydrique, l'érosion éolienne, la disparition ou enclavement des mares etc.

La pression humaine est de plus en plus forte et les moyens des services forestiers très limités face à la charge de travaille pour préserver ce patrimoine.

L'aménagement participatif vise une forte implication des populations locales dans la gestion et le développement des activités génératrices de revenus pour lutter contre la pauvreté. Les études montrent que le système de production est le même et la faiblesse de revenus impose une gestion plus participative pour la préservation de la ressources et de réduire la pauvreté des villages riverains.

L'arrivée de l'Université de Kolda qui fait face à la forêt classée de Mahon aiguise les appétits et le Lieutenant colonel Babacar Dione, inspecteur régional des Eaux et forêts de Kolda, regrette déjà les «agressions sur cette forêt avec le déchargement des déchets, le vidange des déchets liquides dans cette forêt de Mahon». Des projets pour que ce massif continue à «être un poumon vert».

Sénégal

Des militaires français impliqués dans une rixe à Dakar

Au Sénégal, cinq militaires français basés à Dakar sont directement liés… Plus »

Copyright © 2018 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.