24 Mai 2018

Burkina Faso: Les Ressortissants de l'Empire du Milieu au Burkina en liesse

Le point focal de la République populaire de Chine, Karim Démé a convié la presse à la montée du drapeau de l'Empire du Milieu, le jeudi 24 mai 2018 à Ouagadougou, dès l'annonce de la rupture des relations diplomatiques entre le Burkina Faso et la Chine-Taïwan.

Les ressortissants de la République populaire de Chine au Burkina Faso ont jubilé le jeudi 24 mai 2018 à leur siège à Ouagadougou.

Pour traduire cette joie, ils ont hissé le drapeau de l'Empire du Milieu sur l'immeuble abritant leur siège, après l'annonce de la fin de la coopération entre le Burkina Faso et la Chine-Taïwan. Selon le point focal de la République populaire de Chine Karim Démé, le Burkina Faso a fait le bon choix.

Il a traduit sa reconnaissance au gouvernement burkinabè pour l'initiative de rétablir les relations diplomatiques avec la République populaire de Chine. Pour lui, il y a d'énormes défis à relever et le pays des Hommes intègres a besoin de partenaires stratégiques et de renommée mondiale.

« Nous avons besoin de routes, nous souffrons de délestage, de manque d'eau, d'hôpitaux. La Chine populaire à les moyens et à l'ambition d'aider le Burkina Faso dans un partenariat gagnant-gagnant », a-t-il justifié.

De l'avis du point focal qui veille sur les intérêts de l'Empire du Milieu depuis 18 ans au Burkina Faso, la position stratégique de ce pays fait qu'il est incontournable dans le monde. « C'est un grand jour pour les deux pays », a-t-il conclu.

Burkina Faso

Reprise du procès du putsch manqué

Le procès du putsch manqué de septembre 2015 a repris hier, 16 août 2018, à la salle des… Plus »

Copyright © 2018 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.