25 Mai 2018

Ile Maurice: Bel-Ombre - Le talent y est, l'infrastructure non

Il est 17 heures. Sous le shelter du village hall de Bel-Ombre, l'on s'apprête à commencer une séance d'entraînement à la boxe française. Au total, une trentaine de personnes s'y adonnent. L'entraîneur bénévole, Pascal de Robillard, a été vice-champion du monde et il cherche toujours un endroit approprié pour conduire ses entraînements.

«La place qui nous a été attribuée par le conseil de district pour conduire ces entraînements est restreinte et l'atmosphère au village hall malsaine. Des gens y consomment des boissons alcolisés, fument et se servent d'un langage inapproprié.»

Le toit du shelter, recouvert de feuilles de tôle, coule quand il pleut ce qui rend l'entraînement impossible.

Le manque de sponsors est aussi aberrant, s'étonne Pascal de Robillard. «Pa pe gagn oken led» avant d'avancer que parmi les pratiquants de cette discipline sportive sous sa responsabilité se trouve un élève «qui s'est classé 3e aux Championnats du monde de boxe française» et qu'un autre participera à la prochaine édition qui se tiendra en Bulgarie en septembre.

Des activités sportives dont un tournoi de rugby ont eu lieu récemment dans la région mais c'est déplorable que «malgré de bons ré- sultats, la boxe française n'est toujours pas valorisée».

Les prix des équipements nécessaires à la pratique de ce sport ne jouent aussi pas en sa faveur.

Notre interlocuteur se demande bien comment il faut faire pour préparer un boxeur pour une telle compétition dans de telles conditions.

Ile Maurice

Beau-Bassin - Dispute entre deux collégiennes, leurs parents s'en mêlent

Les faits se sont produits sur un arrêt d'autobus, à Beau-Bassin. Une dispute a éclaté entre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.