24 Mai 2018

Algérie: LFC 2018 - Institution d'un droit additionnel provisoire de sauvegarde sur les importations de produits de luxe

Alger — Le projet de Loi de finances complémentaire 2018 propose l'institution d'un droit additionnel provisoire de sauvegarde (DAPS) applicable aux importations de produits de luxe avec un taux variant entre 30% et 200%, a indiqué jeudi le Premier ministère sur son site web.

"Ce taux sera appliqué aux importations de produits de luxe, qui seront ainsi taxées au lieu d'être interdites, générant par cela des recettes pour le Trésor", précise le Premier ministère.

Lire aussi: Levée de la suspension à l'importation d'intrants de produits alimentaires

L'instauration du DAPS contribuera aussi "à la rationalisation des importations qui demeurent une facture trop lourde pour les réserves de change du pays", explique-t-il.

Le DAPS ajoutera également une "protection supplémentaire du marché national au profit des entreprises locales qui gagneront ainsi des parts de marché", ajoute la même source.

En outre, "les fournisseurs étrangers traditionnels viendront, pour certains, investir en Algérie dès lors que son marché sera protégé. Tout cela générera des milliers d'emplois nouveaux au profit des jeunes de notre pays", soutient le Premier ministère.

Algérie

Ouyahia s'entretient avec son homologue malien sur l'etat des relations bilatérales

Le Premier Ministre Ahmed Ouyahia s'est entretenu, vendredi soir à Bamako, avec son homologue malien Soumeylou… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Algerie Presse Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.