27 Mai 2018

Congo-Kinshasa: Pool d'intelligences pour l'émergence du pays. Sultani Hôtel - Le CRIDD fait sa sortie officielle

Pour sortir le Congo-Kinshasa du trou profond de la pauvreté, une nouvelle synergie intellectuelle vient de voir le jour en République Démocratique du Congo. Il s'agit du Centre Républicain Ishango pour le Développement et la Démocratie, CRIDD.

En effet, il s'agit d'une Association sans but lucratif constituée des cadres intellectuels de la République, dirigée par le Professeur Kabanda Nyamoga. La sortie officielle de cette association qui se veut ouverte à tous les intellectuels tant politiques qu'autres, dans la seule vision d'amener la RD. Congo vers l'émergence, a eu lieu ce samedi 26 mai 2018 à Kinshasa, à l'Hôtel Sultani, situé dans la commune de la Gombe, devant des nombreux invités de marque.

Sortir le Congo et le peuple congolais de la pauvreté, reste, à tout dire, le cheval de bataille du Centre Républicain Ishango pour le Développement et la Démocratie, qui se veut une "intelligence normativisée" au service de la République Démocratique du Congo. Pour ce faire, CRIDD se présente comme une école de pensée "réinventioniste "au pays, à en croire les dires de son Président, Kabanda Nyamoga. Ouvert à tous les compatriotes, peu importe la tendance politique ou autres, à la seule condition qu'ils soient porteurs des idées novatrices pour le développement intégral de la RD. Congo, le Centre Républicain Ishango pour le Développement et la Démocratie veut mettre en place, semble-t-il, une nouvelle stratégie pour atteindre son objectif.

En mettant en exergue la foi et la raison dans sa démarche, cette Association passe également, pour une école de savoir, a-t-on appris. Pour CRIDD, il faudra transformer les richesses de la République au développement, tout signifiant que la construction du pays de Lumumba devra être libéralisée. Sans ambages, les élections attendues à la fin de cette année doivent déboucher sur une nouvelle ère au Congo-Kinshasa, a soutenu le Président du CRIDD, le Professeur, Kabanda Nyamoga. Soucieux d'entendre que plus de 400 000 enfants meurent de la malnutrition dans le Kasaï, ces intellectuels ne veulent plus garder le silence. "Il faut sortir le pays du sous développement", a-t-il lâché. Pour y arriver, le Centre Républicain Ishango pour le Développement et la Démocratie invite, sans ambages, à déclencher une synergie collective autour d'un projet constructif.

En tout cas comme tout patriote, Kabanda Nyamoga, lui, est monté au créneau pour condamner toute sorte de rébellion sur l'ensemble du territoire national. D'ailleurs, l'homme est revenu sur cette histoire de 120 groupes armés qui assiègent la République Démocratique du Congo à l'Est. En réalité, "chacun doit réaliser son rêve" librement, a-t-il laissé entendre dans son mot de circonstance. C'est sans aucun doute, motivé pour mettre fin à ces genres de chose sur l'ensemble du territoire national que le CRIDD s'engagerait pour un nouvel élan vers la "réinvention du Congo", avec un accent particulier mis, dans un premier temps, sur le développement de la RD. Congo.

Congo-Kinshasa

Jean-Pierre Bemba fait appel de sa condamnation à la CPI

Ce mercredi, la Commission électorale congolaise, la Céni, doit rendre publique la liste définitive… Plus »

Copyright © 2018 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.