Mali: Sauvetage à risque d'un enfant à Paris par un immigrant clandestin

Photo: YouTube
Capture d'écran de la vidéo montrant un homme - un migrant malien à Paris - montant dans un bâtiment pour sauver un enfant.

Arrivé incognito à Paris, Mamoudou Gassama est aujourd'hui sous les feux de la rampe. Et pour cause, ce jeune Malien sans papier, a escaladé un immeuble du XVIIIe arrondissement de Paris, le 27 mai dernier, pour sauver un enfant de 4 ans suspendu dans le vide au quatrième étage. Cet acte de bravoure posé en quelques secondes par Mamoudou Gassama, a fait de lui un héros national.

Du reste, son acte spectaculaire et périlleux mais ô combien salvateur, a été salué à sa juste valeur par les autorités françaises. En effet, il a été reçu hier à l'Elysée par le président de la République himself, Emmanuel Macron. Mieux, promesse lui a été faite de le naturaliser Français et de l'intégrer dans le service civique des Sapeurs- pompiers. Et l'on peut dire que c'est bien mérité.

Du reste, comme le dit l'adage, « qui ne risque rien n'a rien ». Gassama a risqué sa vie pour sauver celle d'un autre, et la France ne pouvait être ingrate face à cet acte qui a été salué par des millions de personnes sur la toile.

A travers son acte héroïque, l'on peut, sans risque de se tromper, dire que le jeune Mamoudou Gassama entre dans la cour des héros français. Soulignons, si besoin en était encore, que par deux fois, des Maliens se sont illustrés positivement en France à travers des actes dignes de grands hommes.

On se rappelle qu'un autre jeune Malien de 24 ans, du nom de Lassana Bathily, avait aussi été naturalisé Français pour avoir sauvé plusieurs vies humaines lors de la prise d'otages au magasin Hyper Cacher porte de Vincennes en 2015.

Et c'est peu dire que ces faits glorieux sont à l'honneur du Mali. Certes, il y a eu la triste page d'Amedy Coulibaly, autre Malien de 32 ans qui avait opéré la prise d'otages à Hyper Cacher en 2015, qui s'était soldée par un bain de sang. Malgré tout, les actes de sauvetage à hauts risques posés par ses deux compatriotes, réhabilitent amplement l'image des Maliens vivant en France.

L'acte de Gassama doit inciter à la solidarité et à la fraternité

Cela dit, la France, pays des droits de l'Homme, ne devrait plus louvoyer face aux questions portant sur l'immigration, au vu des actes posés par des étrangers sur son sol. Pays de liberté, d'égalité et de fraternité, la France devrait se convaincre désormais qu'elle a vocation d'universalité.

Et qu'à ce titre, elle se doit de tenir compte des sacrifices multiples et multiformes consentis par des étrangers qui vivent sur son sol. En tout cas, l'acte de Mamoudou Gassama est si rarissime qu'il devrait pousser les Français à ne pas épouser l'idée de l'ancien Premier ministre, Michel Rocard, selon laquelle : « La France ne peut accueillir toute la misère du monde ».

Disons- le tout net, les étrangers ne devraient plus être perçus par les Français comme de la « merde » ou de la « racaille » qui vient souiller leurs plages, mais plutôt comme des frères et sœurs aussi capables du meilleur.

L'acte de Gassama qui a foulé le sol français il y a seulement 6 mois, illustre parfaitement cela. Il aurait pu assister à la scène en tant que simple spectateur, comme certains l'ont d'ailleurs fait.

Mais ce sang africain plein d'humanisme qui coule dans ses veines, l'a poussé à se montrer sensible aux cris de détresse du garçonnet. En tout état de cause, l'acte de Gassama doit inciter tous ceux qui vivent en France à la solidarité et à la fraternité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.