29 Mai 2018

Kenya: Vague d'arrestations dans une vaste affaire de corruption

Depuis plusieurs jours, le scandale du Service national de la jeunesse (National Youth Service, NYS), une agence publique qui offre notamment aux jeunes une formation militaire, fait les gros titres au Kenya. La justice soupçonne des détournements à hauteur de 90 millions de dollars. Ce lundi 28 mai, une vingtaine de suspects ont été arrêtés.

Les policiers kényans ont arrêté ce lundi une vingtaine de suspects, dont le directeur général du Service national de la jeunesse (NYS), Richard Ndubai. La Première secrétaire du ministère de la Jeunesse, Lillian Mbogo Omollo s'était d'abord enfermée chez elle à l'arrivée de la police, avant de se rendre.

Mais ce n'est que le début. Le directeur des poursuites publiques, Noordin Haji, a annoncé que 40 fonctionnaires, ainsi que 24 directeurs et propriétaires d'entreprises seront ce mardi mis en examen. Ils seront accusés de complot en vue de commettre un acte de corruption, non-respect des procédures de gestion des fonds publics ou encore abus de confiance et abus de pouvoir.

Et l'enquête tentaculaire n'en serait qu'au premier stade. Désormais, les investigations vont se concentrer sur les entreprises et entités qui ont bénéficié de paiements frauduleux. Le procureur a aussi parlé de banques complices.

Les comptes bancaires des suspects et ceux sur lesquels des fonds ont transité ont été gelés. « On cherche aussi à récupérer le produit du crime et à établir le rôle de chacun », a déclaré Noordin Haji qui a demandé aux suspects qui se cachent de se rendre aux autorités. L'homme a promis que son équipe allait agir vite pour éviter toute destruction de preuves. Quatre procureurs spéciaux ont d'ailleurs été appelés en renfort.

Kenya

La production de pétrole reprend dans le Turkana

Après 45 jours d'arrêt, la production de pétrole reprend dans le Turkana. L'acheminement par camions… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.