29 Mai 2018

Afrique: Journée internationale des Casques bleus de l'ONU

communiqué de presse

Bruxelles — - Le Vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères Didier Reynders saisit l'occasion de la Journée internationale des Casques bleus des Nations Unies pour rappeler l'attachement de la Belgique aux opérations de maintien de la paix de l'ONU.

Quotidiennement, plus de 110.000 hommes et femmes servent avec courage et dévouement sous le drapeau des Nations Unies au sein de quatorze opérations de maintien de la paix déployées à travers le monde. Dans des environnements de plus en plus volatiles, voire ouvertement hostiles, leur mission est plus complexe et plus dangereuse que jamais. Aujourd'hui, nous leur rendons un hommage appuyé.

En 2017, 53 Casques bleus et 18 civils ont été tués au service des Nations Unies. Il s'agit du nombre de victimes le plus élevé jamais enregistré ces 20 dernières années pour le maintien de la paix. De 2013 à 2017, 176 membres de missions de maintien de la paix ont trouvé la mort dans des attaques délibérées. Le Ministre salue la mémoire de tous ces soldats de la paix qui ont perdu la vie dans l'exercice de leur fonction. Il exprime sa sympathie à leurs familles et aux autorités de leurs pays.

Cette journée internationale des Casques bleus intervient dans une période de remise en cause de l'ordre multilatéral, mais aussi de nouveaux questionnements sur l'efficacité du maintien de la paix des Nations Unies. Pour la Belgique, le maintien de la paix est indispensable parce qu'il sauve des vies. Les Casques bleus préviennent des combats, protègent des civils et ouvrent l'espace nécessaire aux processus politiques. Ils le font à un coût limité puisque le budget des opérations de maintien de la paix représente moins de 0,5% des dépenses militaires mondiales. Il s'agit donc d'un investissement à la fois indispensable et responsable.

La Belgique participe en 2018 avec près de 200 militaires à la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation du Mali (MINUSMA), dont elle exerce également le commandement. La Belgique met également à disposition de la mission un avion de transport C-130 et deux hélicoptères NH90 spécialisés dans l'évacuation médicale et le transport de troupes et de matériel.

Notre pays soutient les réformes ambitieuses engagées par le Secrétaire général des Nations Unies Antonio Guterres, en particulier l'initiative « Action pour le maintien de la paix » lancée en mars dernier. Il s'agit d'une opportunité unique pour remettre les solutions politiques au cœur du maintien de la paix, renforcer les synergies entre tous les acteurs, accroître les prestations des Casques bleus et faire en sorte qu'ils puissent effectivement mettre en œuvre sur le terrain les mandats que leur confie le Conseil de sécurité.

Agir pour la paix : c'est l'engagement profond de la diplomatie belge. La Belgique est déterminée à y contribuer encore davantage lorsqu'elle siègera au Conseil de sécurité en 2019 et 2020.

SOURCE Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement, Belgique

Afrique

CAN 2019 - L'Egypte prête à sauver la CAF ?

À la suite du retrait du Cameroun de l'organisation par la Confédération africaine de football… Plus »

Copyright © 2018 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.