30 Mai 2018

Congo-Kinshasa: Virus d'Ebola - Pas de nouveaux cas notifiés

La situation épidémiologique de la maladie depuis le 28 mai, dans la province de l'Equateur, révèle qu'aucun nouveau cas positif n'a été constaté dans la région et le nombre de cas de fièvre hémorragique a baissé de cinquante-quatre à cinquante et un à la journée de lundi.

Des cinquante et un cas de fièvre hémorragique enregistrés, trente-cinq sont confirmés, treize probables et trois suspects. Aucun nouveau décès n'a été rapporté. Toutefois, l'on signale deux nouveaux cas suspects dont un à Iboko et l'autre à Wangata. L'analyse des échantillons prélevés auprès des cas suspects révèle que cinq tests se sont avérés négatifs dont quatre à Iboko et un à Wangata.

Les analyses épidémiologiques ont permis d'identifier des contacts qui vivent dans les zones de santé voisines de Bikoro et Iboko. Ces contacts sont suivis et ont été conseillés de limiter leurs mouvements durant toute la période de suivi qui est de vingt et un jours.

Sur le terrain, les activités de sensibilisation sont intensifiées. L'heure est maintenant au ratissage des derniers cas suspects et des contacts dans le quartier Bongonzo, dans la ville de Mbandaka, chef-lieu de la province de l'Equateur. Rappelons qu'après son dernier voyage à Mbandaka, le ministre de la Santé, le Dr Oly Ilunga Kalenga, a instruit les équipes de la coordination de la riposte au niveau provincial d'effectuer ce ratissage qui permet d'identifier les derniers cas suspects et contacts. C'était, en effet, dans le quartier de Bongonzo que les patients qui avaient quitté le centre de traitement d'Ebola de Wangata s'étaient réfugiés.

Dans les prochains jours, les experts de la surveillance épidémiologique passeront de ménage en ménage afin de s'assurer que toutes les personnes ayant été en contact avec les patients sont suivies et bénéficient de la vaccination. Ils seront accompagnés par les équipes en charge de la communication et du suivi psycho-social pour sensibiliser les ménages.

Congo-Kinshasa

Le M23 menace de reprendre les armes

Le M23 menace de reprendre les armes si le processus électoral n'est pas inclusif, transparent et libre. Plus »

Copyright © 2018 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.