30 Mai 2018

Afrique de l'Ouest: Plan International renforce le potentiel de 45 jeunes pour un leadership effectif

Outiller les jeunes leaders d’Afrique de l’Ouest et du Centre et leurs donner toutes les capacités pour continuer le travail d’engagement et de plaidoyer qu’ils sont en train de faire au niveau national et au niveau régional.  C’est l’objectif visé par l’ONG Plan International qui regroupe depuis le 28 Mai à la Somone (Sénégal), une cinquantaine de jeunes venus de 12 pays des deux régions. C’est dans le cadre du Forum régional des jeunes 2018 qui se poursuit jusqu’au Jeudi 1er Juin.

« Pour donner le pouvoir aux jeunes en Afrique de l’Ouest et du Centre ». Ce slogan du Forum régional des jeunes que Plan International initie depuis l’année dernière, est assez édifiant pour exprimer une volonté de placer cette population cible au centre de leur stratégie.

Son édition 2018 qui a débuté depuis ce lundi 28 mai à la Somone (station balnéaire du Sénégal) convoque la réflexion autour de la thématique du renforcement des capacités du potentiel des jeunes pour un leadership effectif.

Ainsi, 45 jeunes filles et garçons venus des 15 pays dans lesquels l’ONG a une représentation en plus du Tchad, du Nigéria et de la Côte d’Ivoire qui sont les pays invités, vont échanger, cinq jours durant, sur  leur manière de mener leur leadership à travers des thématiques qui concernent les jeunes. C’est à l’exemple du mariage des enfants, le travail des enfants, la violence faite aux filles...

Lors d’un panel tenu dans la matinée de ce mardi 29 mai, des jeunes leaders et activistes ont fait part d’initiatives actuellement en cours au Mali, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, en Guinée pour barrer la route au mariage des enfants.

A l’unanimité, ils invitent les autorités et acteurs de la société à faire de sorte que l’éducation soit gratuite et obligatoire pour espérer, à la longue, freiner ce phénomène avec son lot de conséquences.

Cet état de fait montre l’engagement des jeunes leaders pour une meilleure prise en charge du droit des enfants. Ce qui, selon Mme Awa Faly Ba Mbow, explique le fait que le forum 2018 soit bâti sur les acquis de l’année dernière durant lesquelles six thématiques majeures, ont été identifiées.

La Directrice de l’influence et du partenariat régional pour Plan International Afrique de l’Ouest et du Centre rappelle que l’effet recherché est de faire des jeunes les leaders qui vont décider de l’avenir de leurs pays, être des jeunes épanouis pour être demain des adultes responsables.

D’où les objectifs de l’édition 2018 du Forum qui sont, entre autres, d’apprendre des différentes expériences, les partager et dessiner le futur (échange avec les conseils consultatifs.)

A cet effet, une journée sera consacrée au leadership et au partage sur le genre. Les principes de la protection, l’égalité des genres,  aider les jeunes à dessiner une campagne en Afrique de l’Ouest et du Centre. Plan veut aider à former des jeunes capables de changer le monde

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie, Plan international est en train de développer toute une campagne globale dans laquelle les jeunes seront au centre du dispositif.

Atteindre 20 millions filles vulnérables en Afrique de l’Ouest et du Centre d’ici 2022

Plan International au niveau global a une nouvelle stratégie qui a démarré en 2017 et dont l’objectif est 2022. L’idée c’est d’atteindre 100 millions de filles et d’enfants vulnérables pour leur donner l’opportunité d’avoir accès à l’éducation, au leadership, d’avoir un droit de décision et de s’épanouir.

C’est ainsi que chacun des 70 pays et régions dans lesquels l’ONG est présente dans le monde est en train de s’investir à travers des programmes sur le terrain avec les enfants et les jeunes mais également  des activités de plaidoyer au niveau local et national.

Cette démarche devra pouvoir assurer à l’ONG, la création pour les jeunes, d’un cadre favorable en renforçant leur capacité que ce soit dans un environnement stable comme le Sénégal ou de crise comme la région du Lac Tchad. « Nous adressions les besoins spécifiques et différencies des jeunes et des enfants », souligne Awa Faly Ba Mbow.

Ce qui justifie le nombre important de programmes en cours dans les 14 d’Afrique de l’Ouest et du Centre où elle a des représentations. Dans cette démarche, confie Mme Mbow, l’objectif de contribution de ces dernières régions est de 20 millions de jeunes à atteindre.

Envisager une présence en Côte d’Ivoire et au Tchad pour mieux cerner une région en crise

Dans l’édition 2018 du Forum des jeunes, la participation de la Côte d’Ivoire et du Tchad ne passe pas inaperçue. Deux pays où Plan International envisage prochainement ouvrir des bureaux.

Une information que le Directeur régional de l’ONG, M. Rotimi Diossaya avait d’ailleurs partagé lors du forum des Femmes que le Groupe AllAfrica Global Media avait organisé le 7 mars 2018 à Abidjan.

Une rencontre pendant laquelle, des femmes issues de la société civile ivoirienne avaient clairement exprimé leur souhait de voir leur pays bénéficier des actions de Plan International.

Interpellé sur cette question, Awa Faly Ba Mbow fait savoir que les jeunes sont toujours les fers de lance et que dans sa programmation, Plan envisage à moyen et long terme d’avoir une forme de présence au Tchad et en Côte d’Ivoire. Ce qui conforte l’objectif principal de l’organisation à savoir assister les enfants là où ils en ont le plus besoin.

« Nous sommes dans la région du Lac Tchad où il y a une crise majeure. Nous sommes déjà au Nigéria, au Cameroun et au Niger pour couvrir l’ensemble de cette zone terriblement affectée par la crise au Nord du Nigéria. Donc, il est important que nous envisagions une présence forte au niveau du Tchad », dira-t-elle.

En savoir plus

Le deuxième forum des jeunes de l'Afrique de l'Ouest et du Centre s'ouvre mardi à Somone

Le forum des jeunes de l'Afrique de l'Ouest et du Centre s'ouvre mardi à Somone (Mbour) dans le but de renforcer… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 allAfrica.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.