29 Mai 2018

Burundi: Un prêtre burundais refuse les sacrements aux Imbonerakure

L'Abbé Eugène Nimenya, curé de la paroisse de Minago, dans le sud, refuse le laisser communier les jeunes du CNDD-FDD au pouvoir tant que les partisans du "non" au référendum sont en prison.

Selon le site en ligne Ikiriho, l'Abbé Eugène Nimenya, curé de la paroisse de Minago, près de Bururi dans le sud, s'en serait pris aux Imbonerakure, les jeunes du CNDD-FDD, au pouvoir, au cours de la messe de dimanche.

L'abbé aurait annoncé, au cours de la messe dominicale du dimanche 27 mai 2018, sa décision "de ne plus donner les sacrements aux Imbonerakure aussi longtemps que ceux qui ont appelé à voter "non"pendant le référendum constitutionnel du 17 mai dernier sont en prison".

Réaction de l'Abbé Noël Nkurunziza, curé de la paroisse Rwarangabo, près de Ngozi dans le nord, la province natale du président burundais :

Depuis l'éclatement de la crise politique au Burundi en 2015, l'Église catholique est constamment accusée de parti pris par le pouvoir de Bujumbura.

"Le climat actuel au Burundi fait que toute personne qui s'exprime contre le gouvernement est de fait considérée comme un opposant", regrette Brunde Mercier, directrice du Réseau européen pour l'Afrique centrale (EurAc).

"C'est une décision très courageuse de sa part. (NDLR, l'Abbé Eugène Nimenya) Effectivement, on peut avoir des craintes concernant sa sécurité future. Je pense que l'Eglise a un rôle à jouer par rapport à la cohésion sociale, à la réconciliation, à la paix dans la mesure où elle le peut et le veut", conclut Brune Mercier.

L'Abbé Eugène Nimenya n'a pas souhaité commenter ces allégations qui lui sont attribuées par le site internet Ikiriho.bi. Nos tentatives pour faire réagir les responsables officiels de l'Eglise catholique burundaise se sont également soldées par un échec.

Mais un autre prêtre qui a requis l'anonymat s'est dit surpris par l'interprétation et la déformation du message délivré par l'Abbé Eugène Nimenya.

Burundi

Aide humanitaire - 345 000 réfugiés burundais ont besoin d'assistance en 2019

L'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et trente-cinq partenaires ont lancé, le 15… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.