1 Juin 2018

Bénin: Le nouveau code électoral inquiète l'opposition

Au Bénin, la Coalition pour la défense de la démocratie a tenu hier, jeudi 31 mai, un point presse pour faire part de ses inquiétudes. Cette coalition, née en avril 2018, regroupe les opposants au président Patrice Talon, dont notamment ses deux prédécesseurs Nicéphore Soglo et Yayi Boni.

Les préoccupations de l'opposition vont du climat des affaires à la mauvaise gouvernance en passant par les atteintes à la liberté de la presse. Et parmi les points épineux, il y a la question du nouveau code électoral. Proposé par le gouvernement, il sera étudié à l'Assemblée en fin de semaine prochaine. Comlan Léon Ahossi, député et membre de la Coalition, estime que l'objectif de ce nouveau code est d'affaiblir l'opposition politique.

Le point le plus critique, c'est l'article qui dit que pour être candidat à une élection, il faut rester au pays de façon continue pendant un an.

Bénin

Le Bénin remporte la 1re édition du championnat de Beach tchoukball

Une plage d'Accra, la capitale du Ghana a accueilli en milieu de semaine la première édition du… Plus »

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.