31 Mai 2018

Maroc: Et de 21 pour le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira

Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde d'Essaouira n'est plus à présenter. Cette manifestation culturelle, touristique et inclusive, qui fête 21 ans cette année, revient du 21 au 23 juin 2018. Lieu de rencontres et d'échanges par excellence pour vivifier les patrimoines communs et magnifier ces différences qui font la richesse des peuples et du monde, il convoque encore une fois des virtuoses.

Le Festival Gnaoua 2018 sera rehaussé par la participation de Zakir Hussain, célèbre percussionniste indien qui a sillonné le monde avec son art.

Fils du joueur de tablâ (cet instrument de musique à percussion du Nord de l'Inde) Alla Rakha, celui qui a son art dans le sang et qui est considéré comme l'un des joueurs de tablas les plus doués de sa génération, sera aux côtés de Dave Holland, bassiste britannique.

Doit-on rappeler que le jeu atypique et la magnifique sonorité ce dernier avaient été vite repérés par feu Miles Davis ? Chris Potter, saxophone ténor américain, aux sons et solos envoûtant, viendra compléter ce trio.

Fusions et partages

Il est vrai que le Festival sera ponctué, comme à l'accoutumée de ce chapelet de manifestations avec des concerts, animés par des artistes africains, internationaux, mais aussi marocains (en plein air et en salles couvertes), d'expositions, de conférences...

Les talents confirmés tout comme les jeunes espoirs, mais encore les universitaires, membres de la société civile trouveront une nouvelle fois une tribune pour partager... le maître-mot sur la cité des Alizés. Toujours est-il que pour la 21ème édition, les projecteurs seront braqués sur celui qui est considéré comme un trésor national en Inde.

Zakir Hussain enchaine les tournées jusqu'à 150 concerts par an, nous apprend-t-on. Les organisateurs du Festival trouvent que son escale à Essaouira promet de beaux moments d'émotion et de musique.

Lieu des fusions, par excellence, Gnaoua 2018 sera sublimée par plusieurs compositions musicales de ce genre. Parmi celles-ci, celle entre Zakir Hussain avec le plus madrilène des maâlems, Maâlem Saïd Oughessal, virtuose du guembri.

Pour mémoire, le maâlem a collaboré avec plusieurs artistes de renom, notamment le célèbre jazzman Randy Weston, le saxophoniste Jorge Pardo ou Rubem Dantas, le percussionniste de Paco de Lucia. Il s'est produit à de nombreuses reprises au Festival Gnaoua et Musiques du Monde.

Des moments de liesse, mais aussi de réflexions, en perspective. Décidémment, Essaouira reste un creuset de culture et de co-développement.

Maroc

Ligue des champions - Le WAC se qualifie aux quarts et le DHJ se repositionne en course

Très bonne opération du WAC et du DHJ à l'issue de la cinquième journée de la phase… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Confidentiel Afrique. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.