Ile Maurice: Recherche scientifique - Arrivée du navire de recherche océanographique norvégien Dr Fridtjof Nansen à Maurice

communiqué de presse

Le navire de recherche océanographique norvégien, Dr Fridtjof Nansen, jettera l'ancre le 2 juin 2018 à Port Louis après une mission de 30 jours dans la zone de gestion conjointe Maurice-Seychelles. Dans ce contexte, une cérémonie sera organisée le 4 juin en présence du Ministre mentor et ministre de la Défense et de Rodrigues, Sir Anerood Jugnauth.

Cette étude scientifique se situe dans le cadre du programme sur l'approche écosystémique des pêches 'EAF-Nansen' mis en œuvre par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et la Norvège. Ce navire constitue l'outil majeur du Programme EAF Nansen. Cette collaboration a été renouvelée en mai dernier avec la nouvelle phase du Programme en tenant compte de l'impact climatique et la pollution qui a démarré en mai 2017.

Renforcer la préservation des ressources des océans

L'étude est basée sur une proposition intitulée 'Characterising the Marine Ecosystem and Morphology of the Saya de Malha Bank' qui a été soumise au programme 'EAF Nansen' par le Department for Continental Shelf, Maritime Zones Administration and Exploration du Bureau du Premier ministre. L'objectif principal de cette étude est de caractériser et de d'écrire au mieux l'écosystème marin et la géomorphologie du banc Saya de Malha. La cartographie du fond marin ainsi que des prélèvements d'échantillons de ressources vivantes et non-vivantes ont été effectués pendant cette mission.

Trois volets ont été abordés durant cette mission dont la recherche scientifique, les ressources naturelles, et la pollution et le changement climatique. Les divers échantillons qui seront prélevés incluent eau, sable, herbier, corail, éponge, plancton, ressources pélagiques et méso pélagiques, entre autres. Les échantillons collectés serviront aussi à l'étude des micro plastiques en vue de déterminer le niveau de pollution de la zone.

Selon le Dr Rezah Badal, directeur général du Department for Continental Shelf, Maritime Zones Administration and Exploration, cette étude a une portée historique dans notre quête d'explorer et d'exploiter durablement la zone de gestion conjointe.

'Cette étude scientifique est une première en son genre qui est effectuée conjointement par Maurice et Seychelles en vue de cartographier cette zone et ses ressources marines et ainsi mieux comprendre son écosystème', avance-t-il.

Pour la première fois, l'équipe est composée de 13 scientifiques mauriciens sur un total de 29. Les institutions mauriciennes qui ont participé à cette étude sont : le Department for Continental Shelf, Maritime Zones Administration and Exploration ; le ministère de l'Economie Océanique, des Ressources Marines, de la Pêche, et du Transport Maritime ; le ministère du Logement et des Terres ; l'Institut Océanographique de Maurice ; et l'Université de Maurice.

Cinq scientifiques des Seychelles venant de l'Université des Seychelles, de la Seychelles Fishing Authority, et de la Seychelles National Parks Authority ont également fait partie de la mission. L'Institut de la Recherche Marine de la Norvège, l'Université de Western Cape ainsi qu'un scientifique Russe ont aussi fait partie de l'équipe.

L'équipe scientifique est menée par deux co-Cruise Leaders, l'un Mauricien de la Hydrocarbon/Mineral Exploration Unit du Department for Continental Shelf, Maritime Zones Administration and Exploration et l'autre Norvégien, Dr Odd Aksel Bergstad de l'Institut de la Recherche Marine de Norvège.

Le Programme EAF-Nansen

Le Programme EAF-Nansen donne la priorité aux pays d'Afrique sub-Saharienne. La collaboration entre le donateur, l'Agence norvégienne de coopération pour le développement, les 31 pays d'Afrique bénéficiaires du Programme, la FAO en tant qu'agence d'exécution, et l'Institut de Recherche Marine de Bergen qui fournit les appuis scientifiques et opérationnels liées au navire, a permis de promouvoir l'approche écosystémique des pêches et de pourvoir aux institutions de recherche halieutique ainsi qu'aux administrations chargées de la gestion des pêches des pays participants, des connaissances additionnelles sur les ressources halieutiques et leurs écosystèmes.

Le nouveau navire

Lancé par la FAO et la Norvège, le 24 mars 2017, à Oslo, le nouveau navire Dr Fridtjof Nansen, abrite sept laboratoires équipés de multiples instruments high-tech, tels que des échosondeurs de tout dernier cri permettant d'évaluer la biomasse et de cartographier les fonds marins, un centre de contrôle de véhicule sous-marin téléguidé, des filets chargés de récupérer le plancton et les particules de plastiques microscopiques et un laboratoire spécialement conçu pour les études sur le climat, faisant ainsi du Dr Fridtjof Nansen l'une des plateformes de recherche marine les plus équipées au monde.

La nouvelle mission de ce laboratoire scientifique sur mer consiste ainsi à explorer les Zones Economiques Exclusives des pays en développement afin de les aider à réunir les données scientifiques qui serviront à la gestion durable des pêches et autres ressources marines et à déterminer comment les effets du changement climatique pourraient affecter les océans et ses ressources.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.