1 Juin 2018

Maroc: Derniers réglages avant le Mondial

Premier galop de préparation des Lions de l'Atlas 31 mai à Genève contre la sélection de l'Ukraine, coachée par Andreï Chevtchenko. Une sortie qui, bien qu'étant amicale, a suscité beaucoup de commentaires entre satisfaits et sceptiques. On a sans doute mésestimé un adversaire non qualifié certes mais qui occupe cependant le 30e rang mondial alors le Maroc est 42e.

Sans doute que le public marocain s'est habitué aux exploits successifs de son favori qui reste sans défaite au cours de ses

13 derniers matches ! Ceci explique l'optimisme qui prévaut quant à une bonne prestation pendant la prochaine messe planétaire en Russie, dans le groupe B, l'un des plus corsés avec deux ogres du football mondial, l'Espagne qui n'est pas à présenter et le Portugal, champion d'Europe. Si l'Espagne paraît de prime à bord inabordable, une lueur d'espoir est néanmoins perceptible, estime-t-on, face à l'Iran et pourquoi pas le Portugal ? On veut croire au miracle comme ce fut le cas lors de la Coupe du monde aztèque de 1986 quand le Maroc termina premier de son groupe dans lequel figuraient l'Angleterre et le Portugal.

Les coéquipiers du Ballon d'or africain Mohamed Timouni avaient contraint les Anglais au partage des points et surpris les Lusitaniens, leur infligeant un sévère 3-1, que personne n'avait osé imaginer. On espère voir les Lions renouer avec l'épopée surtout que toutes les conditions sont réunies à commencer par un entraîneur qui a réussi à ramener la sélection dans la compétition après 20 ans d'absence avec une pléiade de joueurs sociétaires de grands clubs européens, une logistique digne des pays nantis et enfin le grand soutien populaire.

Aussi, toute contreperformance, même en match amical, engendre la fine bouche et c'est ce qui a poussé Hervé Renard à se montrer rassurant en conférence de presse après le match contre l'Ukraine : « Si certains n'ont pas confiance en notre équipe, c'est leur problème ». Le coach confie qu'il a les idées bien en place pour l'échéance mondialiste et qu'il ne devait courir d'ici-là aucun risque inconsidéré. Il a glissé au passage qu'il procédera à une revue d'effectif, nécessaire d'ailleurs vu la prestation non convaincante de certains joueurs comme Younes Belhanda. Effet Ramadan ? Renard semble avoir anticipé cet alibi de teneur spirituelle : « je n'ai pas voulu délibérément m'en occuper, ça peut être un sujet très sensible ». Autrement dit, il a laissé libre choix aux joueurs de jeûner ou non.

Chose sûre, les Lions de l'Atlas vont tenter de rassurer leurs fans lors des deux prochains matches amicaux contre la Slovaquie le 4 juin en Suisse et l'Estonie le 9 juin à Tallinn. En tout, la sélection aura joué 5 matches de préparation, gagnant la Serbie en Italie (2-1) et l'Ouzbékistan à Casablanca (2-0), avant de concéder le nul blanc face à l'Ukraine.

Maroc

Hamza Mendyl - Le Marocain quitte le LOSC pour Schalke 04

Une affaire qui était imminente et désormais officielle, Hamza Mendyl rejoint la Bundesliga.… Plus »

Copyright © 2018 Confederation of African Football. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.