Afrique de l'Ouest: Sahel - La Suède soutient les agriculteurs et éleveurs frappés par la sécheresse

Au Mali, dans la région de Kayes, une jeune fille prend soin des chèvres que la FAO a donné à sa famille.

A travers l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), la Suède viendra en aide aux agriculteurs et aux éleveurs frappés par la sécheresse au Sahel, en prêtant particulièrement attention au cas du Burkina Faso et du Mali.

L'information est donnée par la Fao à travers un communiqué reçu à notre rédaction. «La contribution d'une valeur de 9,9 millions de dollars, acheminée par l'intermédiaire de l'Agence suédoise de développement international (AsdiI), intervient suite à l'appel émis par la FAO pour le Sahel, exhortant à soutenir 4 millions de personnes faisant face à de plus en plus de difficultés dans la région, après avoir connu plusieurs vagues de sécheresse en 2017 qui ont ravagé les cultures et le bétail des agriculteurs », lit-on dans le document.

Selon la même source, des six pays de la bande sahélienne, le Burkina Faso et le Mali sont les plus touchés. D'ici les prochains mois, ils devraient être plus d'un million à faire face à des pénuries alimentaires dans les deux pays réunis.

«Cette contribution permettra de soutenir les moyens d'existence des familles lorsqu'elles en ont le plus besoin. Il s'agit de la période où les greniers des familles se vident très vite et où les éleveurs cherchent désespérément du fourrage», a déclaré Dominique Burgeon, directeur de la division des urgences et de la réhabilitation de la Fao et chef du programme stratégique de la Fao sur la résilience.

«Ce qui distingue cette contribution des autres est qu'elle nous permettra de soutenir les communautés vulnérables lors des deux prochaines années, de manière à ce qu'elles puissent se rétablir et renforcer leurs capacités afin de mieux faire face aux chocs à venir. La FAO salue également l'aide de la Suède aux communautés vivant dans la région du Sahel, qui intervient alors qu'elles en ont de plus en plus besoin», a ajouté M. Burgeon.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.