Afrique: Souleymane Diarassouba - « Si nous maintenons le cap, le niveau du commerce intra-africain va augmenter de plus de 52% »

Le ministre Ivoirien du Commerce, de l'Artisanat et de la Promotion des Pme de la Côte D'Ivoire, a soutenu que l'accord sur la Zone de libre échange continentale (Zlec) pourra améliorer le niveau commerce intra-africain. Pour Souleymane Diarassouba, d'après les projections, en 2022, «si nous maintenons le cap, le niveau du commerce intra-africain va augmenter de plus de 52%, ce qui est une opportunité pour l'ensemble des opérateurs économiques du continent et pour même les investisseurs étrangers».

Il souligne que l'accord cadre, signé en mars dernier à Kigali, porte sur la libéralisation de 90% de nos lignes tarifaires. Souleymane Diarassouba affirme que l'objectif est de supprimer tout ce qui est barrière tarifaire et non tarifaire entre les pays membres de la Zlec, ce qui permettra d'avoir un niveau d'échanges à la hauteur des attentes et des ambitions des populations.

Selon les projections de la Commission économique africaine, affirme-t-il, nous aurons, au cours des prochaines années, plus 600 millions d'Africains de classe moyenne, ce qui fait que l'Afrique sera en plus d'un continent exportateur de matières premières, un continent de consommation et il faut profiter de ce potentiel en mettant en œuvre une politique d'industrialisation de l'Afrique.

«L'objectif de ce système multilatéral de commerce est de baisser ou de supprimer la fiscalité de porte, c'est-à-dire les droits de douane, pour avoir une fiscalité intérieure plus dynamique permettant la fluidité de la circulation des différents produits», confirme M. Diarassouba.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.