4 Juin 2018

Guinée: Les vertus de certains versets du coran

« LA SOURATE FATIHAH ET LA SOURATE LA VACHE »

Il ne s'agit pas du maraboutage ; mais tout est parti de la capacité de l'esprit à conquérir l'inconnaissable. Tel fut fait en lisant le Coran en Français, et en captant les valeurs de l'ensemble de ses versets, comme pleins de vertus et de mystère. En fait, j'ai vraiment compris le Coran pour celui du Seigneur de l'univers, qu'il s'avère être pleins des pouvoirs à travers ses multiples versets aux multiples dimensions. En verité, chaque verset représente ainsi tout moyen, qu'en le lisant, l'on bénéficiera de certaines de ces vertus tôt ou tard. Mais, c'est ce qui n'a pas été perçu par autant de gens, par faute du mauvais enseignement de la langue. Toutes les langues, Français et Arabe, depuis au moins deux décennies, demeurent mal exploitées ou étudiée que les niveaux, contrairement dans les autres matières exactes, demeurent plus bas pour les apprenants, au point que l'on tend à ignorer leurs racines. Au naturel, l'adaptation, le renforcement des études des langues ou des expressions écrites et orales, et surtout la motivation des apprenants ou élèves, s'avèrent susceptibles de relever ces défis liés à l'éducation. Ces langues ne s'apprennent pas, s'ils ne sont pas bien étudiés longuement et dans la continuité, à travers des heures et des adaptations. Pourtant, c'est Dieu qui nous a sauvés, et qui nous a envoyé un livre Saint, aux grandes vertus contenant toutes valeurs divines. L'apprendre et se faire saisir de la plus part des contenus, comme des versets et des sourates, demeurent cruciales pour un croyant, un être humain. Ne faut-il pas ainsi s'assoir dans les péchés, à s'attendre l'arrivée de la miséricorde de Dieu. Faire des invocations et adjoindre de certains sacrifices, demeure important pour une personne ou un peuple de relever autant de défis, si Dieu le veut, le maitre du Destin, de la justice et de la verité. Saluons et remercions le Dieu, Créateur de l'univers, le seul qui mérite d'être saluer et remercier.

Le Tout-Puissant Dieu, le Créateur des cieux et des terres, le maître des sciences et des destins, n'a aucunement destiné l'enfer à ses créatures terrestres. Ainsi, de Ses bienveillances, IL n'a retardé au moment venu à empiler la terre et des cieux de Ses grands serviteurs, comme les Prophètes et les Messagers. Allah a été donc le Sauveur des êtres humains, et Ses rôles sublimes dans la gestion mystique des vies des deux mondes, Se sont toujours manifesté, dans tous les jours et nuits du monde. Et, qu'exemple, voila, Allah nous façonna un Livre, et y mit tous les chemins et faveurs divines pour la réussite des deux mondes : c'est le Coran, paroles de vérités, venant d'un Seigneur très miséricordieux. IL renferme tous les aspects de l'univers et à contenus et résumé tous les faits du monde, de la création d'Adam et à la dernière sortie du fameux son de la trompette. C'est ce qui a fait ainsi de son Prophète qu'une lumière céleste inextinguible, qui n'a cessé de resplendir et de rayonner à tout travers l'univers : le Prophète Mohamed, Paix et Salut sur Lui. Pour bénéficier ainsi des faveurs des deux mondes, pour se tirer de la mécréance, pour s'approcher de Dieu et égarer le Satan, le Coran des 114 sourates mystiques s'en avère être efficace et propice. C'est Dieu le Seigneur de l'univers. IL renferme de tout ce que les fils d'Adam ont besoin pour leurs réussites des deux mondes. Et, hélas, voila que nous sommes devant des épreuves faramineuses de la vie, où faut-il de la part D'Allah un serviteur ou un sauveur, qui dira aux gens, à l'ensemble des êtres humains, que, sans eux-mêmes, sans leurs propres agissements décents, ils perdureront dans l'égarements et seront brûler massivement dans les feux ténébreux de l'enfer. De ce fait, l'on a orienté les êtres humains à travers des découvertes et des découvertes des choses de l'univers, et l'on a decouvert dans le Coran des veritables faces de Dieu quant aux réussites des deux mondes. Des purifications et des comportements décents et innocents constituent toutes verités ou toutes semences pour toutes bonnes semences et pour toutes récoltes des bons sorts de l'univers. Et c'est vers ces bonnes conduites que l'on a poussé nombreux des êtres humains. Est-ce évident ! Le Coran s'avère être ainsi un pouvoir, un veritable chemin quant à la purification et quant à l'effacement des péchés pour les gens voulant s'augmenter des bienfaits ou pour des personnes impurs et coupables voulant s'en tirer de ces vies ténébreuses aux croissements fatales aux feux du Grand enfer. Ainsi, à travers des invocations faites par le biais des récitations des versets ou des sourates coraniques, l'on réussira si bien à en bénéficier de toutes miséricordes du Seigneur. L'on croit surmonter tous ces défis de la vie sans par le biais des travaux spirituels à travers des grandes invocations. Et, voire, aujourd'hui, beaucoup demeurent être repus de colères, certains croyants pardessus tout, avec tous ces visages abominables de la vie. Mais, rien n'en sera neutralisé sinon par l'intermédiaire des invocations adressées aux Seigneurs de l'univers. Et, certainement, tout ce que l'on aperçoit sur terre et ses multiples visages sont engendrés à travers les invocations, et ce, de la descende D'Adam sur terre, l'arrivée des Prophètes et des Messagers, tous les visages de la terre, en demeurent être engendrés. Pour surmonter les guerres, les conflits, raviver la paix, les bonnes attitudes et les bonnes invocations dans les milieux, dans les contrées, demeurent plus indispensable, car Allah exaucera toutes demandes faites avec verités et justices, et ce, même si l'on n'y associe de certains versets. Pour cela, faut-il profiter des grandes verités pour effectuer ces pareilles demandes à Allah, à travers des simples paroles. Un bon parent ou une personne âgée et innocente n'a pas besoin des versets pour bénir. Si l'on est innocent et pur ou vertueux, l'on demandera tout à Allah, le Seigneur de l'univers. Mais, le Coran s'avère être empilé des versets de toutes valeurs quant aux bonnes invocations et quant aux différentes réussites des deux mondes : ce sont des paroles d'Allah, le Seigneur de l'univers. La plus part des versets des livres saints, en les récitant, à travers les doigts ou travers les chapelets, s'avèrent susceptibles de se concrétiser, si tôt ou tard que cela fera, et, surtout si des bonnes intentions et bontés s'y sont ajoutées. Passant ainsi par des invocations, le fils d'Adam verra autant de ses besoins s'exécuter. Ce sont des prières et des invocations devant être des veritables moyens de neutralisations d'autant de ces multiples visages abominables des milieux de la terre. Les invocations s'exaucent surtout lorsque les verités et les justices demeurent là et évidentes. Ne faut-il pas se fier aux demandes à Allah injustement. Les demandes faites à Allah injustement ne s'exauceront pas comme tant souhaité. Faut-il demander Allah de ses besoins présentés justement. Par exemple, pour avoir de l'argent, ne dit pas Allah nuit à mon prochain dans ses biens pour m'en faire posséder ; souvent, s'il n'y a rien de justice, rien n'en sera exaucé, et voire tout sera de fois plus surprenante. Ne faut pas demander à Allah l'exécution d'un mauvais dessein contre son prochain injustement, sinon l'on verra jamais un résultat souhaité, que tout sera le contraire. Est-ce pourquoi, ne demeurent plus vulnérables et victimes que les gens qui récoltent des tas de péchés contre les prochains ; toutes invocations, et mêmes si rien n'est associé aux versets coraniques, les atteindront fatalement. Au naturel, rien ne viendra de Dieu d'injuste. Et, même si, l'on s'use des versets puissants du Coran, si la verité ne demeure pas là, tout s'exaucera par Dieu autrement. Du moins, il n'y a pas d'invocations ou de demandes à Allah qui ne seront pas exaucés si tôt ou tard par le Seigneur de l'univers. Certaines invocations et certaines vérités se manifesteront plus tard. Ce sont ces mérites que nous vivons aujourd'hui, à travers les générations passées ; c'est Dieu le Seigneur de la justice et de la verité. C'est Lui le plus bon, le plus généreux et le sublime Sauveur de l'humanité. Et, voila le Seigneur nous fit le Coran et nous facilita toutes entrées au Paradis, à travers des versets et des sourates sublimes.

LA SOURATE FATIHAH : convaincu, cette sourate aux 7 versets est une des plus grandes manifestations sublimes du Seigneur de l'univers dans le Coran ou parmi tous les agissements divins du Créateur de l'univers. A savoir, situé au début du Coran, comme la mère de ce livre saint, elle contient des versets grandement sublimes aux paroles constituées et aux significations correspondantes. Le verset 1 « Au Nom de Dieu, le Tout miséricordieux et très Miséricordieux » atteste si bien que cette sourate demeure la porte d'entrée du Coran ou la porte d'entrée de toutes réussites des deux mondes. IL s'avère être puissant, et atteste que le Dieu Tout-Puissant et le très capable, demeure tout à fait prêt et généreux à accomplir tous les besoins décents humains, à travers ses miséricordes et ses veritables volontés. Ce verset demeure la porte d'entrée de toutes miséricordes provenant du Seigneur de l'univers. Le Verset 2 « Louange à Allah, le Seigneur de l'univers » ; certes, Dieu mérite d'être louangés, Lui le propriétaire et le créateur des Cieux, des terres, et leurs contenus. Tous s'agenouillent à Dieu, c'est Lui qui guide et donne l'agile et la bonne demeure dans tous les endroits de cet univers et de ces constituants. La force entière est à Allah sur toutes les choses de l'univers, Lui le maître du Destin et du jour et de la nuit. Le Verset 3 « Le Tout miséricordieux et le très Miséricordieux ». Dieu demeure non seulement le Seigneur de l'univers, mais aussi le détenteur de toutes les miséricordes. Sur cette terre et dans les cieux, c'est Dieu certes qui accordes toutes les faveurs quant aux remissions des péchés, aux délivrances et aux bonnes existences terrestres. C'est à A lui que tout dépend, et rien ne Lui contraint à apporter des miséricordes aux êtres humains en ayant tant besoins. Le verset 4 « le Maitre du jour de la ressurection ». IL décrète l'arrivée certaine de ce jour de la rétribution, celui du jugement dernier dont il n'y a aucun doute. Allah est alors détenteur de toutes miséricordes pour sa réussite et pour l'obtention des bons salaires. Le verset 5 « c'est Toi Seul que nous adorons, et c'est Toi Seul dont nous implorons secours ». Allah étant le fixateur exclusif du jour de jugement dernier, Allah en demeure le secoureur qui tire de la mécréance, du mauvais chemin et de l'égarement. Ainsi Allah guide vers le droit chemin, chemin de faveur et de réussites de l'au de là, au detriment du chemin des égarés, des mécréants qui ont sciemment enfreins les interdits et les lois divines.

Cette Sourate ouverture du Coran, dispose ainsi de multiples bienfaits quant à sa répétition. Faut-il la réciter, avec une grande volonté et confiance en Allah, pour se voir sauver de la mécréance, tirer des mauvais chemins pour la réussite du paradis. Elle est plein de miséricordes et Allah en satisfera tout croyant voulant en réussir justement la vie des deux mondes. Chaque verset dispose de son poids mystique. Elle constitue toutes armes pour celui voulant se tirer des multiples difficultés de la vie, car Allah lui en situera sur le Droit chemin. A Dieu la terre et les cieux, le Seigneur de l'univers, Allah conférera une bonne existence terrestre et une meilleur place dans l'au de là. C'est une sourate de purification ou de divorces d'avec les caractères internes néfastes surtout hérités des parents ou arrières, car Allah guidera et orientera sur le droit chemin. Faut-il la représenter, cette sourate Fatiha, à travers ces deux grands noms de Dieu, car Allah est capable est doué de miséricordes pour tout ce que l'on a besoin des deux mondes. Faut-il la réciter autant de fois voire 70, 7, 100, 1000 ou 3000 ou 6000 ou 12OOO fois chaque jour, ou bien successivement pendant une semaine ou un mois, ou à chaque vendredi ou autre, autant de fois, dans la pureté et dans la confiance. Ce sont des paroles de Dieu, donc qui s'avèrent être autant mystiques sauvegardées et confiées aux anges. L'on ne perd jamais de temps en répétant les versets coraniques, que l'on verra tôt ou tard tout résultat, si elles sont répétées, surtout avec intention et constance. Elle s'avère être efficace pour neutraliser les effets de la génération adultère et les manifestations des emprises des mécréants, la Fatiha. Ne faut-il s'attendre à la disparition de la génération adultère, sans à travers des invocations. Dans son milieu, faut-il en réciter, sans rien désespérer, Allah agira et orientera sur le Droit chemin. Pour renforcer la récitation des versets coraniques, faut-il en faire précéder de la récitation de la Fatiha. Réciter autant de foi la Fatiha avant tout travail de chapelet pour tout verset, renforcera toute réussite. Cette sourate est ouverture et est composée des versets fortement sublimes. Donc, avant d'amorcer toutes entreprises de la vie faut-il disposer de la bénédiction de la Fatiha en le récitant autant de fois. Est-ce la verité et le Tout-Puissant, le Rahman, le Rahim, agira selon le Destin et les programmations. C'est une sourate d'affranchissement de certains mauvais sorts ou certains guet-apens de la vie, surtout dans lesquels rien n'en est volontaire ou rien n'est agit avec exprès. Elle peut surmonter des péchés, même si, après en avoir subi certaines peines. Car certains péchés ne se pardonnent aucunement sans que tout soit subi de pareil. Pour disposer autrement de certaines bénédictions ou faveurs, faut-il en réciter sur l'eau 3fois, 7fois, 7Ofois ou 1OOfois, avec trois fois de reprises tout en soufflant à chaque fois sur l'eau. Ainsi, pour guérir, pour se désenvouter le cœur et l'esprit, avoir toute pureté interne, faut-il s'habituer à réciter sur l'eau, et avant tout, exprimer les vœux, et enfin boire. L'on peut si bien chauffer cette eau avant de boire. Cette sourate récitée avec celle de 112, 113 et 114 ou avec certains versets importants de protection, à chaque prière, contre le mal, les tentations sataniques et les neutralisations des mauvaises sorts, s'avère plus indispensable pour l'être humain non pécheur de s'esquiver de tout mal.

Cette sourate, mère du Coran, elle s'avère être fondamentale, car, à elle seule, peut-elle sauver de tout châtiment et mettre sur le droit chemin pour la réussite des deux mondes. Mais, ne faut-il pas se faire accumuler des péchés majeurs avec exprès, porter atteinte à la réligion ou marcher carrément sur les interdits de Dieu pour s'attendre être associer à Allah à travers la Fatiha ou avec la sourate « La vache ».

2° LA SOURATE LA VACHE :

Allah a fait du Coran des mystères et des mystères pour la réussite des deux mondes des Fils d'Adam. Et, celui qui lit la vaste sourate « la vache » avec l'espoir de s'approcher à Allah, à neutraliser l'emprise satanique, et surtout de se voir réussir des deux mondes, en obtiendra s'il plait à Dieu. Pour le faire, fait ton ablution, ou après quelques rakats, avec toutes intentions affichées, le lire sans arrêt avec confiance, 1fois, 3Fois ou 7 fois, sans retarder ou se reposer, ainsi de suite, en choisissant trois jours, une semaine ou un mois. Pour se protéger rapidement, protéger son milieu, y chasser Satan, le lire et arriver aux versets de protections, les répéter autant de fois ; Allah est grand, le Seigneur de l'univers.

LE VERSET 1 et 2 : ils attestent les mysteres d'Allah dans ce Coran, et les confirment, avec ses sourates et versets, comme des écritures provenant du Seigneur de l'univers. Il y neutralise tout doute et montre que ce livre s'avère être tout guide pour les croyants et les pieux pour leurs réussites des deux mondes.

LES VERSETS 1 à 5 : comme indiquent ces 5 versets, les répéter ensemble, un croyant, lui permet de surmonter les défis ou embûches de la vie, provenant du Satan et de ses alliés connus et inconnus, pour toutes réussites des deux mondes. Pour enrichir la lecture de cette sourate, il est aussi mieux de répéter ces 5 versets autant de fois, selon les nombres universels, avant de continuer jusqu'à la fin des versets. Ces 5 versets, aussi précédés de la récitation de la Fatiha donne, si Dieu le veut, tout résultat immédiat : comme par exemple, 7fatihah et 7 de ces versets.

LES VERSETS 6 et 7 : témoignent que parmi les êtres humains, il y a carrément des ennemis d'Allah, des personnes mal conçus, ou engendrées dans les péchés. Ce sont des personnes dont leurs et esprits ne peuvent abriter la foi en Allah. Mais, le Coran fut le sauveur, qu'il faut réciter pour eux La Fatiha, ou même à base de l'eau à chaque fois.

LE VERSET 9 : dépiste et affaiblit les faux croyants et les égare. Le réciter avec invocation, dépiste efficacement. Et le verset de 8 à 2O, surtout dépiste et affaiblit les ruses des religieux de simulacres, avec leurs entreprises vouées à l'échec. Réciter ensemble s'avère efficace.

LE VERSET 21, 22, 23 et 24 : est la raison de celui qui appelle à la croyance, surtout la croyance islamique ; il ne sera pas déchu de son service rendu à Dieu, en sera prémuni de tout doute.

LE VERSET 25 : c'est la garanti pour les croyants et les faiseurs de bonnes actions quant à leurs réussites du paradis. Faut-il le répéter plusieurs fois, apporter la bénédiction et le visa de la réussite du paradis. Tout peut se matérialiser aussi bien dans ce bas monde pour croyant.

LES VERSETS 28 ET 29 : leurs invocations neutralisent les non croyants. Du moins, ils n'auront jamais raison et leurs emprises seront faibles.

LE VERSET 33 : de ce verset, Allah découvre le caché, des inconnus et les mystères de l'univers. L'on ne peut rien caché d'Allah, et la science, est au près de Lui. C'est lui qui veut connaître les mystères des cieux et de la terre, en demande à Allah.

LE VERSET 34 : il s'est matérialisé en fin, par la création scientifique, des avions, l'internet et tant d'autres. Dieu savait bien que les êtres humains dompteront la terre, l'eau et l'espace. IL témoigne l'emprise des créatures sataniques, qu'il y a eu toujours des ennemis d'Allah qui brûleront dans l'enfer.

LE VERSET 37 : il s'avère être grandement efficace, pour la quête du pardon, du repentir et des miséricordes aux réussites des deux mondes.

LE VERSET 38 : Le réciter, pour une société ou un peuple pervers, donne l'espoir de la venue d'un guide, soit directement, soit indirectement. C"est aussi le secret des alliés des prophètes et des messagers, car Allah ne les laissera jamais craindre, affliger ou dissuader.

LE VERSET 39 : susceptible de conférer tout visa au non croyant pour leurs entrées dans l'enfer : leurs repentirs ne seront jamais acceptés.

LES VERSETS 40 à 48 : Allah fait bon leçon aux enfants d'Israël, afin de les orienter sur le Droit de la verité, qu'est le Coran. Réciter pour eux, s'avère être bien profitable. Permet à accorder du respect à la réligion, s'il plait à Dieu. Le verset 42 s'avère efficace à présenter la verité liée au Coran, provient du Seigneur de l'univers, à neutraliser l'hypocrisie et ramener la confiance.

LES VERSETS 49 à 74 : rappellent les bienfaits d'Allah sur les enfants d'Israël, voire susceptible de se réhabiliter. Chaque verset peut satisfaire, lorsque les situations analogues se présentent. Par exemple, le verset 49, peut être imploré, lorsque les pareils cas se produisent. Répéter ces versets, y lier des invocations, l'effet peut se reproduire tôt ou tard. Le verset 62, le lire, c'est se faire tout garanti, car Allah, y a promis pour une réussite au jugement dernier. Le verset 67 à 71, servent de guides et orientations à chaque immolation de ce type de vache, surtout au côté des Fils D'Israël.

LE VERSET 74 ou 77 : Allah informe toutes leurs ruses et positions, et oriente sa réligion.

LE VERSET 80 à 82 : témoignent qu'Allah enverra son jugement dernier, et tiendra à son engagement. Les réciter s'avère susceptible de contribuer à la venue du jugement dernier.

LE VERSET 86 : invocations contre les mondains. Tout ce qui se contente de cette vie présente, doit-il cesser, sinon ce verset les aidera, les isolera de tout miséricorde.

LE VERSET 87 : le récitant, Allah agira et conférera des lumières.

LE VERSET 89 et 90 : ce verset sanctionnent, ceux qui ne croient pas, le peuple indiqué.

LE VERSET 91 et 92 : ils servent un grand argument, et fera taire les non croyant à la réligion d'Allah.

LE VERSET 95 : décèle les injustes des gens du livre.

LE VERSET 97 : ce verset, en le récitant plusieurs fois, donne de l'énergie aux revelations coraniques.

LE VERSET 98 : est un puissant verset contre les infidèles de la religion d'Allah. S'avère efficace contre les fils qui rêvent contré la religion d'Allah, du Prophète Mohamed.

LE VERSET 99 : en le récitant, donne de preuve à la véracité divine du Coran.

LE VERSET 102 : en le récitant, préserve de la tentation satanique et exempt de toutes nuisances des magiciens, des sorciers, marabouts ou d'autres, dans le foyer, dans toutes affaires sociales ou travails. IL éloigne si bien de tout approchement à ces tentations.

LE VERSET 105 : pour les croyants, c'est un moyen de s'attirer des miséricordes er des grâces de Dieu. C'est un trésor pour les bons musulman.

LE VERSET 107 : ce verset est dit contre les gens qui prennent autres, sinon Allah pour protecteurs. Car Allah seul suffit pour soutient. Efficace contre les gens qui détournent de Dieu avec mépris, et croient à autre.

LE VERSET 109 : ce verset met en cause la mauvaise emprise des gens de livre ; et le lire, pour les musulmans, s'est attendre à l'arrivée prochaine des commandements du Seigneur de l'univers.

LE VERSET 110 : un grand verset pour tout croyant accomplissant la Salat et s'acquittant de la Zakat. Qu'il le récite à chaque fois, ou qu'on récite chaque fois pour le bon musulman, c'est une garantie, car Dieu le payera.

LE VERSET 111 et 112 : c'est une bonne garantie pour tout croyant, que parmi les juifs, les chrétiens et les musulmans, de la réussite du paradis. Car, il faut soumettre son être à Allah.

LE VERSET 114 : efficace pour maudire ceux qui sont contre les noms d'Allah dans les mosquées, qui cherchent à les détruire. Faut-il seulement le répéter contre eux.

LE VERSET 115 : ce verset s'avère efficace en toutes directions pour s'attribuer la grâce d'Allah , et voire dans toutes situations ou circonstances. Le récitant, aucune force ne peut contraindre la descente de la force de Dieu. Il est omniprésent.

LE VERSET 116 : il conforme que Jésus n'est pas Fils de Dieu. Car dans le verset 117, Dieu a crée à partir du néant les cieux et les terres, avec une force de Kounefayakoune. Nous apercevons certainement le Soleil, la lune et les étoiles dans leurs créations mystiques par le Seigneur de l'univers. Ainsi, Dieu qui a crée tous ceux-ci à partir du néant, ne sera pas incapable de créer un grand Prophète comme Jésus.

LES VERSETS 116 et 117 : très efficace pour une femme d'enfanter. S'agit d'en appliquer sur l'eau, ou tout aliment adéquat, à boire chaque fois. L'on peut aussi bien réciter le verset 117 seulement, ou encore les deux à la fois. Très efficace, si Dieu le veut.

LE VERSET 119 : très efficace pour aider dans leurs cœurs durs les mécréants pour leur perdition. IL préserve la verité islamique. Et, malgré les mauvaises emprises sataniques, la verité du Coran demeura impérissable.

LE VERSET 120 : très efficace pour se prémunir des emprises des gens de livre et autre dans la nuisance religieuse, tout en s'attendant au secours et à la protection du Seigneur de l'univers

LE VERSET 124 : IL s'avère fort efficace pour recevoir de Dieu certaines gloires. Mais, faut-il être comme Abraham, avoir sa foi et juste, pour recevoir de Dieu certaines grandes compagnies et une descendance pure et fortifiée. Ce verset arroge aussi les mérites D'Abraham sur les gens.

LE VERSET 125 : le réciter s'avère être fort efficace de donner le plus à La Mecque sa sainteté et son rôle primordiale eternel quant à la liaison des Fils d'Adam au Seigneur de l'univers. Autrement, sa réactive ou renouvelle l'engagement D'Allah pour la Mecque.

LE VERSET 127 : IL s'avère efficace à appliquer lorsque l'on veut construire dans cet endroit sacrée. Le réciter sous forme d'invocation, ou à en appliquer autrement.

LES VERSET 128 : ils demeurent efficaces pour les musulmans pour la quête de la soumission, de pardon, de la Miséricorde et du repentir ; il renforce la réligion et confère des descendants soumis et croyant. Telle est l'invocation des gens de la Mecque, ou ceux de la famille du Prophète, ou de l'ensemble des musulmans.

LE VERSET 129 : rappelle la venue du Prophète Mohamed. IL est bien descendant du sublime Abraham, le veritable croyant et allié du Seigneur de l'univers. Ce verset rassure la venue de tout serviteur, ou assure la prolifération des traces sublimes du Seigneur de l'univers.

LE VERSET 130 : ce verset renforce la religion D'Abraham et trône ses descendants ou ses traces au dessus de toute chose.

LE VERSET 131 : le récitant, permet à la soumission, à la liaison à Allah et à son serviteur Abraham.

LE VERSET 135 : renforce la réligion, et s'écarte des autres croyances. Le lire ou le réciter, permet d'accroitre la foi d'Abraham et à la religion de Mohamed.

LE VERSET 136 : ce verset tire de l'association, de la route satanique, renforce la foi et la croyance aux traces de Dieu sur la terre : les livres de Dieu. Le réciter permet d'enlever de toute croyance aux animistes, ou à autres croyances. S'enduire ou le réciter sur l'eau s'avère autant efficace.

LE VERSET 138 : il s'avère être efficace, car active la fidélité, la constance et l'adoration. IL neutralise les autres croyances et prône la cause et la raison divine.

LE VERSET 139 : rassure la fidélité à la religion d'Allah et barre les tentations et les croyances abolies.

LE VERSET 140 : dans les entretenues ou les causeries entre religions, ce verset décèle toute verité sur ces prophètes.

LE VERSET 141 : ce verset a érigé un pont entre les antérieurs à L'islam et les musulmans ; chaque être humain ainsi se doit de bien agir et préparer sa propre réussite au Paradis.

LE VERSET 146 : s'avère fort efficace pour valider le message et la prophétie de Mohamed, paix et salut sur lui, aux yeux des gens du livre ; ils reconnaîtront ainsi son authenticité, comme prophète divin, venant du Seigneur de l'univers.

LE VERSET 147 : ce verset dévoile la verité, comme livre fait des paroles de Dieu, le Seigneur de l'univers. Il réimplante ces traces sublimes du Seigneur de l'univers.

LE VERSET 148 : ce verset s'avère efficace d'enlever les tracasseries religieuses. IL favorise la religion des croyants ou des êtres humains sous l'autorité ou le pouvoir de Dieu, le Seigneur de l'univers. Dieu, le Seigneur de la vie et de la mort.

LE VERSET 151 : ce verset s'adresse aux gens du Prophète, ou à l'ensemble des musulmans. IL contient toute certitude d'avoir tout appoint quant à la connaissance de la religion et des savoirs inconnus.

LE VERSET 152 : s'avère efficace de bénéficier des récompenses D'Allah, après une bonne foi, croyance et service rendu à la religion.

LE VERSET 153 : il s'avère efficace ce verset de bénéficier des secours de Dieu dans le service rendu avec endurance et dans les différentes prières. N'aura ainsi la victoire que celui qui est endurant et qui ne s'éloigne pas des prières ou de la Salat. Le réciter ou le lire étant un croyant, accorde le secours d'Allah, parce que c'est Lui qui l'a dit dans ce verset.

LE VERSET 158 : faut-il le réciter lorsque l'on veut entamer tout parcours entre ces deux monts, en pèlerinage, tout en précédant de tout, avant tout, de toutes invocations. Il rend pur et salutaire ces différents déplacements.

LE VERSET 159 : il maudit ceux qui cachent certaines vérités ou connaissances sur ce livre, le Coran. Ainsi, dans les entretiens, faut-il divulguer certaines vérités sur tel sujet, pour tout éclaircissement et orientation, en évitant toute réponse ou débat obscurs. Sinon, celui qui récite ce verset contre un religieux non sage, lui construit toutes malédictions ; et tout ce que l'on maudira contre eux, leur sera sérieux.

LE VERSET 160 : Allah accorde une porte de pardon ou de repentir pour les personnes cachées quant à la divulgation de certaines vérités sur certains points ou issues de cette religion. Ainsi, celui qui s'est comporté ainsi sans s'en rendre compte de la gravité de cette trahison, étant un iman, un conférenciers, ou autres, doit-il réciter plusieurs fois ce verset, pour en bénéficier de tout pardon.

LE VERSET 161 et 162 : c'est Allah qui l'a dit ; donc soit bienveillant, ne le récite contre un mécréant, qui ne recevra ainsi aucune chance de repentirs ou de pardon, et ce, même si, l'on récitait tout le coran pour lui, après sa mort ; il maudit.

LE VERSET 16 3 : ce verset anéantit les autres divinités. Celui qui en croit en Allah, en sa divinité, comme créateur de l'univers et de ses constituants, et comme maître du jugement dernier, recevra du Seigneur toute miséricorde pour la réussite des deux mondes.

LE VERSET 164 : s'avère important de matérialiser les bienfaits D'Allah rémunérés dedans.

LE VERSET 165 : ne faut-il lire ou réciter ce verset contre les injustes, qui croient ou aiment autres qu'Allah, les associateurs ou les faux religieux.

LE VERSET 166 : il s'avère efficace de briser les liens sataniques, ce verset, dans ce bas monde, et au jour du jugement dernier.

LE VERSET 167 : confirme que les organisateurs du mal et les suiveurs, subiront tout châtiment dans le feu de l'enfer. Le réciter consiste à maudire ou à rassurer les malfaiteurs de leurs sorts infernaux.

LE VERSET 168 et 169 : ces versets combinés s'avèrent grandement efficace à désenvouter, à déposséder. Ils feront séparer un étranger Diable de la personne possédé. Faut-il le lire, ou utiliser certaines plantes adéquates ou encore mâcher le corps ; le diable sera dérangé. Et, au fur et à mesure, il sera affaiblit.

LE VERSET 171 : ce verset maudit les mécréants et compliquent ou garantit leur sort infernal.

LE VERSET 173 : ce verset prémuni des consommations illicites, et offre des mangées licites par la grâce de Dieu. Le lire sur un mangé dont on ne connait pas l'origine, soit offert, s'avère susceptible de tout purifier le plus.

LE VERSET 173 : est l'invocation de celui qui a mangé involontairement ces choses illicites ; Allah lui pardonnera.

LE VERSET 174 : ce verset maudit les gens qui cachent les vérités des livres saints et le vendent à vil prix. Leur égarement dans ce bas monde et dans l'au de là est inévitable. Les versets 174 et 175 s'avèrent à fixer tel mauvais sort aux mauvais existants religieux.

LE VERSET 176 : ce verset confond les faux religieux qui s'opposent des vérités résultant du Livre saint le Coran : ils vont se diverger en le récitant contre eux.

LE VERSET 177 : ce verset rectifie et oriente ceux qui sont dans l'ignorance de la bonté pieuse ; il rend pieux. Faut-il pouvoir s'en battre le cœur et l'esprit, par récitation ou application sur l'eau.

LE VERSET 181 : ce verset garanti les péchés pour ceux qui ont altérés le testament.

LES VERSETS 183, 184, 185 : attestent le jeûne obligatoire pour le mois de Ramadan. Sont des paroles d'un croyant avant ou pendant le mois de Ramadan. Celui qui le lira ensemble quelque jour avant le mois de Ramadan, montre toute volonté et s'inscrit parmi les jeuneurs. Allah accorde guide et facilité.

LE VERSET 186 : ce verset fait approcher à Allah, qui guide dans les exercices religieux. Certes, celui qui croit, et qui espère toute guide, tout exaucement, surtout dans l'effacement des péchés, peut-il en réciter, surtout au cours du mois de Ramadan.

LE VERSET 187 : constitue la parole de tout époux dans ce mois de Ramadan ; c'est un aval ou une permission pour lui de cohabiter avec sa femme pendant la nuit. Le lire ou le réciter dans ce mois, c'est lier à Allah et en avoir ses bénédictions. C'est plus bon de répéter ce verset un époux pendant ce mois de Ramadan.

LE VERSET 190 : ce verset sanctionne ceux qui combattent dans le sentier D'Allah les innocents, ceux qui ne méritent d'être combattis, surtout ce que font ces terroristes actuels. Réciter contre eux, leur attire les non soutiens d'Allah.

LES VERSETS 191, 192, 193 et 194 : ces versets rendent innocents ceux qui combattent ceux qui méritent d'être combattis dans le Sentier D'Allah, surtout pendant les circonstances analogues.

LE VERSET 196 : ce verset est une recommandation, une permission ou une facilitée ; faut-il le réciter ou le lire si l'on est consterné avant ces agissement religieux indiqués. Il apporte la bénédiction dans nos exercices religieux concernant le pèlerinage ou l'Umra.

LE VERSET 197 : ce verset dénote le pèlerinage dans sa bonne pratique, le lire rend propice nos actions et pleines de bénédictions. Les actions de biens doivent précéder de ces récitations.

LE VERSET 198 : c'est un verset important, qu'il faut le réciter avant toute invocation ou demande dans ces lieux cités dans ce verset, ou avant d'aller au pèlerinage.

LES VERSETS 197, 198 et 199 : ce sont des recommandations d'Allah concernant le pèlerinage. Tous ensembles récités rendent plus valides ce rite sublime et religieux.

LE VERSET 200 : ce verset rend plus valide les invocations ou les demandent, après tous rites de pèlerinage. Faut-il le lire avant tout.

LES VERSETS 201 et 202 : lire avant toute demande, Allah accordera une bonne part dans ces deux mondes.

LE VERSET 207 : ce verset confère l'agrément d'Allah. Ainsi, tout croyant qui se sacrifie et en cherche l'agrément de Dieu pour la réussite religieuse dans ces deux mondes, l'obtiendra d'Allah.

LE VERSET 208 : ce verset appel à l'islam et fait s'éloigner du Satan et des diables ennemi des êtres humain. Celui qui le récite, en aura en conséquence.

LE VERSET 209 : il s'avère efficace à neutraliser ceux qui se trouvent en désaccord des vérités de l'islam. Car, Allah, seul peut faire décréter la verité à tout être humain.

LE VERSET 210 : ce verset fixe le sort définitif des égarés ou des non croyants, malgré des preuves apportées, pour leur entrée dans l'enfer. Lire contre les opposés d'Allah ou les mécréants, fixe ainsi leur égarement définitif.

LE VERSET 211 : il devient pour les gens non croyants, malgré des miracles apportés par Allah, des moyens de s'arroger des punitions ou des châtiments. Lire contre celui qui a altéré les bienfaits, les preuves apportées, lui vaudra tout châtiment.

LE VERSET 212 : c'est la veritable invocation de ceux qui ne sont pas mondains, donc les croyants ou les pieux, car Allah les mettra dessus au jour du jugement dernier, et leurs accordera autant de bienfaits, surtout dans ce bas-monde. Ne t'empêche à t'en appliquer, toi croyant, c'est ton seul Cadeau accordé par Allah, à travers ce fameux verset. Dit « Allah accorde moi tel bienfait et accorde moi le Firdaws. Et, après, récite les mains levées, ou avec chapelet, 3 fois, 7fois, ou 100 fois, ou à travers un nombre de préférence, avant de faire passer les deux mains aux visages. Ce verset peut-il rendre beau ce monde aux gens qui ne croient pas.

LE VERSET 213 : ce verset guide, pour celui qui veut, vers le droit chemin. Du moins, Allah lui guidera, et ne lui laissera jamais égarer. L'on peut réciter ce verset pour soi, ou pour un prochain, un peuple, pour que la miséricorde D'Allah leur tombe.

LE VERSET 214 : ce verset s'avère efficace à apporter le secours d'Allah, pour les croyants se battant dans le sentier d'Allah, qui subissent des épreuves pénibles, maladie, misère ou des incidences.

LE VERSET 215 : pour dépister le croyant qui fait de bonnes actions, offrandes, aumônes ou Zakats en cachettes, faut-il le lire, Allah te fera savoir l'intéressé.

LE VERSET 216 : il s'avère être capable d'avoir toute issue devant l'embarras ou toutes situations. Avant d'entreprendre une mission, une chose, ou avant de choisir une chose, OU D'égarer un choix, faut-il réciter ce verset plusieurs fois, à en invoquant Dieu. Allah te montrera l'issue favorable et non favorable.

LE VERSET 218 : si le terrorisme était vraiment la mission d'Allah, autrement, une chose faite contre ceux qui combattent la réligion Islam, ce verset aurait purifié les gens de Djihad. Ainsi, ceux qui luttent dans le sentier d'Allah, n'importe quel lutte, ou qui entrent dans la réligion de Mohamed, étant avant mécréants, trouveront leurs gloires dans ce verset en le récitant : ils obtiendront tout pardon et miséricordes. En demande pardon à Dieu. C'est la parole D'Allah, Seigneur de l'univers.

LE VERSET 221 : ce verset indique la gravité de l'association d'autres choses à Allah, et plus terrible qu'épouser une femme associative, ou un homme association. Il facilite la séparation, lorsque tel est fait dans l'ignorance, sans que le croyant ignore l'associative épouse, vice versa.

LE VERSET 222 : tel est le dit ou l'invocation de l'homme devant sa femme en état de menstrues ; ou il permet à s'éloigner d'elle sans aucun défi, avec l'aide D'Allah.

LE VERSET 223 : ce verset apaise les difficultés de l'époux qui trouve difficile à s'approcher de sa femme chaque fois.

LE VERSET 224 : ce verset dépiste les croyants, ou imans, qui use du nom D'Allah dans telle circonstance.

LE VERSET 225 : il s'avère efficace pour un croyant qui n'était informé, du fait que, dans son serment , avance des propos conscients contraire à la décence religieuse, d'en avoir tout pardon, après toutes récitations.

LE VERSET 226 : c'est l'invocation de celui qui fait le serment de se priver de sa femme, pour un délai quatre mois. Doit-il le réciter plusieurs et en demander le pardon et le miséricorde de Dieu.

LE VERSET 227 : c'est l'invocation du mari qui après ce délai décide au divorce, lui est permis par Allah. Mais, telle existence sociale n'est pas fréquente dans beaucoup d'endroit de la terre.

LE VERSET 228 : après le divorce, surtout suite à telle circonstance, ou autre plus accepté par Allah, à travers des raisons bien fondées, ce verset donne l'aval, le droit ou la facilité à l'époux, et voire à l'épouse de se réconcilier. Donc, l'homme doit-il le réciter, ou la femme, pour se voir, joint aussi à sa femme. Réciter ce verset contre la femme qui veut taire de ce que Allah a crée dans son ventre, pour tout empêchement ou découragement.

LE VERSET 234 : ce verset confère tout droit divin à toute femme veuve ou à ses parents, après le délai de quatre mois et dix jours, de se remarier. Faut-il en réciter, tout sera suivi de la bénédiction de Dieu.

LE VERSET 235 : c'est l'invocation de l'homme innocent qui veut remarier la veuve après le veuvage. En le récitant et en suivant les prescriptions de ce verset, l'entraide et la bénédiction de Dieu s'en suivra certainement.

LE VERSET 236 : donne plein à l'homme de se divorcer d'avec des épouses qu'elles n'ont pas touchées, ni encore fixer le mahr. Le réciter apporte la bénédiction D'Allah dans son entreprise, et ce, selon les recommandations du verset.

LE VERSET 238 : ce verset décrète l'assiduité dans les prières ou Salats, surtout le salat Ars. Le réciter pour l'ensemble des musulmans, apporte la régularité et la bénédiction dans nos prières ; c'est une recommandation d'Allah

LE VERSET 239 : révèle que même en lieu dangereux ou de conflit, le Salat s'avère obligatoire, qu'il faut le faire en ces manières dictées. L'on peut réciter ce verset 3fois avant de prier de telle manière ; et 3fois après que l'on est en sécurité, dans la bonne manière de Salat.

LE VERSET 241 : ce verset confère à la femme divorcée le droit d'une allocation convenable. Faut-il le réciter plusieurs fois, la bienveillance de Dieu s'en suivra justement.

LE VERSET 242 : celui qui veut connaître les contenus des versets et en fin, pouvoir en raisonnez, doit-il réciter ce verset plusieurs fois

LE VERSET 243 : s'il y avait un verset qui pouvait esquiver certaines craintes de la mort, celui-ci s'en avère efficace. Dans certaines situations de terreurs, faut-il en réciter et en demander la faveur de d'Allah.

LES VERSETS 244 : il décèle les traites, les faux religieux ou les faux combattants, car Allah entend et connait toutes choses. Alors, Allah connait et entend toutes leurs agissements bons ou mauvais.

LES VERSETS 245 : celui qui agit pour Allah, ou qui contribuer à innocenter ou à orienter sur le Droit chemin ou à faire des actions de biens, prier, faire des aumônes et des zakats, tirer des gens de la mécréance, combat vraiment dans le sentier D'Allah. Donc, ce verset est conçu pour lui, car Allah lui en rendra multipliés. Faut-il le réciter, tu ne regrettera jamais de ton combat dans le sentier de Dieu : Il t'en récompensera.

LE VERSET 247 : ce verset s'avère honorifique pour obtenir une place honorifique au sein des croyants qui œuvre dans le sentier D'Allah. Celui qui est parmi ce groupe, Allah lui éluera et l'accordera son pouvoir. Dans les royaumes islamiques.

LE VERSET 248 : si un enfant d'Israël ou d'autre plus proche récitera autant ce verset, ce Coffre de Moise et d'Aron sera retrouvé tôt ou tard.

LE VERSET 251 : ce verset s'avère important, en le récitant, cette intervention divine va-t-il répéter devant une troupe ennemie. Pour neutraliser une partie des hommes plus effervescents, semant la terreur sur terre, ou une nation terrible, ce verset s'en avère important, car Allah assistera une autre. Ce verset confère la sagesse et enseignera de tout ce que l'on veut d'Allah. Faut-il le réciter longuement et s'en patienter.

LE VERSET 252 : ce verset enlève tout doute sur Mohamed, qui pourtant, est un grand envoyé de Dieu. Celui qui ne croit pas à lui comme envoyé ou messager de Dieu, ce verset lui en révélera la verité.

LE VERSET 253 : ce verset lève l'équivoque entre les messagers au niveau des rangs, qu'en le récitant, Allah indexe les plus favorisés. Ce verset s'avère susceptible de pacifier ou d'innocenter les générations par la grâce D'Allah qui s'éloignera de la tuerie ou des massacres. Nous vivons un temps, après Mohamed ; donc Dieu peut agir en toutes miséricordes, pour enlever des massacres ou des tueries au sein de notre génération.

LE VERSET 254 : ce verset réciter pour un propriétaire de bien, lui rendra généreux et lui éloignera, si Dieu le veut, du feu de l'enfer. Du moins, s'il n'est pas mécréant, il en serait généreux.

LE VERSET 255 : il est appelé Ayatoul Koursiyou, est l'un des verset de protection par excellence : mais seul le pécheur ne s'en rendra pas compte. Lis avec Fatiha et les sourates 112, 113 et 114, chaque fois, 3fois, ou 7fois, chacun, précédés des invocations, Allah en donnera toutes protections. Mais, ne faut-il provoquer, ou s'engouffrer des péchés pour s'attendre à en profiter. Il apporte ainsi la protection et fait éviter les dangers, les conflits, donc en apportant la paix dans un endroit, si Dieu le veut. Fatiha, plus La sourate 112 et ce verset 255, contre cette génération adultère, une guerre, ou un chef qui n'aime pas Dieu, s'avère efficace à tout éteindre. Mais, éteindre une guerre, Allah qui exauce les prières, corrige les défauts internes : car ce sont les actes sataniques qui appellent les troubles et les conflits.

LE VERSET 256 : est-ce le verset de celui qui croit en Allah en sa réligion, qu'il sera à jamais sur le droit chemin, au detriment de l'emprise satanique, et qu'il ne tombera jamais quant à la recherche des réussites des deux mondes . Faut-il le réciter, étant un religieux, qui ne croient qu'en Allah, le Tout-Puissant ne t'isolera jamais, ne te laissera être proie des emprises sataniques.

LE VERSET 257 : les versets 256 et 257, sont des diamants pour des Alliés de Dieu, de ceux qui croient et qui sont animés de foi : le Seigneur de l'univers ne les décevra jamais. L'on peut associer aussi bien, ces trois versets consécutifs.

LE VERSET 258 : Abraham était un grand homme de foi et de croyance. Réciter ce verset dans les discussions, ou devant les gens qui veulent taire de leurs bouches, la grandeur de Dieu, sera vaincus.

LE VERSET 259 : si n'était pas des péchés, ce verset aurait pu ressusciter un être humain après la mort. Le réciter plusieurs fois et demander Allah la ressurection, IL exaucera. Réciter une chose, le maintiendra en bon état.

LE VERSET 260 : les versets 259 et 260, ce sont des puissances de la ressurection du Seigneur de l'univers. Réciter la Fatiha, ces versets, sur un cadavre, s'il n'est pas ressuscité, sait qu'il aura un substituant de même poids sur cette terre, qui fera survivre son rôle et sa fonction.

LE VERSET 261 : celui qui récite plusieurs fois pour un homme qui dépense son bien dans le sentier D'Allah, Allah le multipliera inhala.

LE VERSET 262 : lire pour un homme de biens, lui fait éloigner des chutes et ne regrettera jamais de ses actions de biens à cause D'Allah. C'est bien d'associer ou de réciter les deux versets consécutifs : 261 et 263. L'homme de bien peut le réciter aussi plusieurs fois pour les mêmes fins.

LE VERSET 263 : ce verset est dit contre ce qui dépense conditionnellement leurs biens.

LE VERSET 264 : ce verset est dit contre ceux qui font leurs aumônes avec un rappel ou un tord, qui dépense leurs biens avec obtentions. Ça leur neutralise et les affaiblit.

LE VERSET 265 : il est dit pour les gens qui dépensent avec l'espoir d'avoir l'agrément d'Allah. Travailler ce verset, ouvre les récompenses des deux mondes pour un homme généreux à cause de Dieu, le Seigneur de l'univers.

LE VERSET 267 : Celui qui fait des dépenses bonnes ou bien souhaités, surtout des fruits de la terre, en reçoit les bénédictions de ce verset. Faut-il le réciter avant ou après. Il apporte la bénédiction, la louange, et la suffisance. Lis contre ceux qui donnent mal, prémunie des mauvaises offrandes.

LE VERSET 268 : faut-il le lire pour se prémunir des emprises sataniques des diables qui nous poussent pour les actions honteuses, tout en recevant d'Allah des pardons de l'association et des faveurs d'existences saines des deux mondes.

LE VERSET 269 : pour celui qui voudra avoir de la sagesse, de Dieu, se doit-il de réciter plusieurs fois ce verset. Inhala, il lui rendra tôt ou tard sage.

LE VERSET 270 : faut-il le lire, il apporte de plus des récompenses de nos dépenses ou de nos actions de biens, à chaque geste. Pour celui qui fait bien ces dépenses, en recevra le secours d'Allah des réussites des deux mondes.

LE VERSET 271 : pour celui qui fait ouvertement ses aumônes, ou encore le fait avec discrétion, Allah effacera une partie de vous méfaits. Pour celui qui veut se voir être pardonné des méfaits, peut-il le réciter plusieurs fois, un homme qui dépense ses biens aux pauvres.

LE VERSET 272 : celui qui dépense ses biens afin d'obtenir les faces d'Allah, son approchement et ses miséricordes de réussites des deux mondes, doit-il se lier à ce verset. Il guide vers la bonne voix, les gens surtout qui ne le sont pas, autrement qui ne dépensent pas leurs biens. Il tire de méchanceté et la mécréance des cœurs. Un homme de bien et généreux envers les indigents ou dans les bonnes œuvres, peut le réciter pour s'assurer disposer des vertus de ce verset. Ce verset prémuni des dépenses accompagnées de pertes, de nuisances ou de chutes pour un homme de bien.

LE VERSET 274 : c'est l'invocation de ceux qui dépensent leurs biens dans les bonnes œuvres. Ils seront de Dieu toutes miséricordes : l'on le réciter plusieurs fois pour soi ou pour prochain de bonne générosité.

LE VERSET 275 : ce verset témoigne qu'Allah a rendu licite le commerce. Ce peut être l'invocation de celui qui revient à la raison de son intérêt usuraire. Mais, toute malédiction de celui qui s'y manifeste toujours.

LE VERSET 276 : il s'avère efficace d'affaiblir les intérêts usuraires ; mais aussi, s'avère efficace à fructifier les aumônes pour celui qui les dépensent.

LE VERSET 277 : verset fort neutralisant à celui qui ne renonce pas au reliquat de l'intérêt usuraire. Le réciter avec 278. C'est une source de repentance.

LE VERSET 281 : il est tout garanti pour l'arrivée de la fin ou le jugement dernier. L'on peut si bien le réciter : l'on sera certainement jugé de nos actes.

LE VERSET 282 : l'on peut le réciter afin qu'Allah nous enseigne sur ces types de faits divers ou sur des choses dont on ne peut expliquer, car Il est omniscient.

LE VERSET 284 : il découvre l'homme dans ses choses cachées. IL peut conférer une bonne situation sur les biens de la terre. Pour se faire pardonner de nos façons d'exister et de vivre, dans les caractères cachés ou péchés, faut-il le réciter. Pour châtier un pécheur de ses péchés, tel demeure propice, car Allah demeure omnipotent.

LE VERSET 285 et 286 : s'avèrent efficace à s'éloigner de l'association, aux croyances animistes et à se faire désenvoûter, le croyant qui les récite comme invocation, qui s'en mâche le corps ou qui le récite souvent sur l'aliment. Il apporte le pardon, et prémuni des emprises sataniques des créatures qui n'ont pas cru, qui se dressent contre Allah. Les réciter, fait cultiver la croyance en la réligion et en Allah sur soi, sur son endroit et sur son peuple. Allah nous accorde le pardon de nos erreurs, efface nos péchés antérieurs, surtout pour celui qui n'était pas en islam, en les récitant comme invocation, et nous accorde ses miséricordes pour la réussite religieuse des deux mondes. Réciter contre les ennemis D'Allah, les ennemis de la réligion, surtout les non croyants, consiste à toute neutralisation : car Dieu le Seigneur de l'univers. Ces versets prônent la divinité D'Allah, donc efface les autres divinités tôt ou tard que cela fera. Réciter avec la Fatiha, le verset Ayatal Koursiyou et les trois dernières sourates du Coran, contre un mal, comme protection, contre toutes autres formes nuisances, s'avèrent efficaces. Ils peuvent contrer tout mal des hommes. Allah est grand, le Seigneur de l'univers, le Seigneur de la justice et de la verité.

« Ne faut-il pas désespérer des récitations des versets coraniques, car ils sont confiés aux esprits célestes, du Seigneurs de l'univers. Ainsi, il y a certaines invocations qui ne puissent être exaucés à court terme, qu'il faut s'en attendre à des mois ou à des années. Mais, demander Dieu l'exécution d'un vœu, et en faire suivre la récitation d'un verset ou des versets combinés, est comme l'on a planté dans le champ de Dieu. Ne faut-il pas invoquer ou demander Dieu injustement, ou étant pécheurs ou maudis, ce sont des invocations qui s'exauceront difficilement, voire autrement, et voire contrairement. Du moins, étant croyant, ne faut-il s'éloigner des prières, des invocations ou des sacrifices : ce sont des armes tranchants de tout être humain. Faut-il être surtout purs et réguliers dans les invocations, que, lorsque l'on commence un verset ou des versets, qu'on s'y applique des jours. Dieu est grand. »

Guinée

Le WAC à Conakry pour consolider son statut de leader

La Ligue des champions d'Afrique reprend ses droits aujourd'hui avec la tenue des matches comptant pour la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Aminata.com. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.