4 Juin 2018

Ouganda: Le pays instaure une taxe pour l'utilisation des réseaux sociaux

En Ouganda, les utilisateurs de Whatsapp, Facebook, Skype et autres réseaux sociaux devront à partir de juillet s'acquitter d'une taxe quotidienne, en vertu d'une nouvelle législation votée par le Parlement.

Cette loi prévoit une taxe de 200 shillings (0,05 dollar, 0,04 euro) par jour à ceux qui recourent aux services qualifiés « d'excessifs » de ces réseaux.

Le nouveau texte législatif ne précise pas selon quelles modalités cette taxe sera appliquée et collectée dans la pratique, mais d'ores et déjà, les organisations de défense des droits de l'homme et de défense de la liberté d'expression s'inquiètent d'une tentative pour étouffer la liberté d'expression.

En apparence, cela peut paraître comme étant une toute petite taxe : cinq centimes de dollars pour utiliser les réseaux sociaux, mais en réalité, quand on y regarde de plus près, c'est vraiment une façon de stopper ou de décourager les gens, surtout les blogueurs et les journalistes d'utiliser ces réseaux sociaux tout comme les services de messagerie instantanés.

Ouganda

COSAFA Cup 2018 (dames) - L'Ouganda en bronze

L'Ouganda repart de Port Elizabeth avec la médaille de bronze à la Coupe des nations dames du COSAFA.… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Copyright © 2018 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.